Allaitement et travail : mode d'emploi

Tirer son lait pour continuer à allaiter son bébé

Pour les mamans qui retournent travailler aprĂšs leur congĂ© maternitĂ© et qui souhaiteraient continuer Ă  allaiter leur bĂ©bĂ©, tirer son lait maternel permet de continuer la lactation, et de prolonger l’allaitement de bĂ©bĂ© sur la durĂ©e.

 

Des Ă©tudes rĂ©centes ont montrĂ© que les mamans qui continuaient Ă  allaiter leur enfant aprĂšs leur retour au travail s’absentent moins pour s’occuper de leur enfant malade (presque 3 fois moins, du fait des effets immunitaires protecteurs du lait maternel). C’est donc un bĂ©bĂ© moins malade lors de son entrĂ©e Ă  la crĂšche ou chez la nourrice, et moins de fatigue pour toute la famille. Certaines Ă©tudes sur la santĂ© des bĂ©bĂ©s Ă©voquent Ă©galement un risque de diarrhĂ©e 8 fois moins Ă©levĂ© et un risque de problĂšme respiratoire 2 fois moins Ă©levĂ© chez les enfants qui continuent Ă  recevoir du lait maternel.

 

C’est sans compter les bĂ©nĂ©fices psychologiques que la poursuite de l’allaitement apportent : une sĂ©paration avec votre enfant plus facile et un sentiment de rĂ©assurance pour votre bĂ©bĂ© et pour vous (la fameuse tĂ©tĂ©e de retrouvaille!).

 

Pour en savoir plus sur les bienfaits de l’allaitement, allez voir notre article sur le sujet

 

Pour tirer votre lait, utilisez notre Perifit pump ! Un tire lait Ă©lectrique et portable, Ă  emmener partout. Vous pouvez aussi utiliser le recueil lait, hyper pratique pour rĂ©cupĂ©rer le lait qui serait perdu dans le coussinet d'allaitement. 

Comment concilier allaitement et retour au travail

Le vrai secret pour concilier allaitement et retour au travail est de savoir que c’est possible. 

 

Contrairement aux idĂ©es reçues, la reprise du travail tout en poursuivant l’allaitement n’est pas uniquement rĂ©servĂ©e Ă  des “happy few”, ou Ă  des super women hĂ©roĂŻnes et infatigables.

 

Entourez-vous de soutien, parlez en Ă  votre conjoint, et aux personnes qui vont garder votre enfant. Echangez avec des mamans qui ont pu continuer l’allaitement de leur bĂ©bĂ© Ă  la reprise du travail. Il existe des groupes de soutien Ă  l’allaitement, par exemple sur Facebook, oĂč vous pouvez trouver des tĂ©moignages et des conseils.

Le deuxiĂšme secret

Pour continuer l’allaitement que peu de mamans connaissent est qu’il n’est pas nĂ©cessaire de ralentir l’allaitement dans le mois prĂ©cĂ©dant la reprise du travail, et d’habituer bĂ©bĂ© au biberon (ou Ă  d’autres contenants alternatifs plus adaptĂ©s).

 

En effet, votre bĂ©bĂ© refusera vraisemblablement que votre conjoint ou vous lui donniez un contenant. Il ne comprendra pas pourquoi, alors que vous ĂȘtes toujours prĂ©sente, son lait lui est prĂ©sentĂ© dans un contenant de substitution.

 

Rassurez-vous : les bĂ©bĂ©s finissent toujours par accepter le biberon/autre contenant de la personne qui le gardera, parce qu’ils se rendent vite compte qu’ils doivent se nourrir pendant votre absence. Bien sĂ»r cette transition allaitement-contenant peut prendre plus ou moins de temps, mais il faut lui faire confiance. Si votre bĂ©bĂ© ne mange pas beaucoup les premiers jours Ă  la garderie ou chez la nourrice, il se rattrapera Ă  votre retour.

 

Un des avantages de ne pas “s’entraĂźner” au biberon ou Ă  un autre contenant avant la reprise au travail, en plus de vous Ă©pargner bien du stress, est de limiter la confusion sein et tĂ©tine, et d’avoir une lactation plus Ă©tablie. En effet, si vous continuez Ă  allaiter votre bĂ©bĂ© jusqu’à votre retour au travail et ne remplacez pas les tĂ©tĂ©s par des biberons, vous aurez gagnĂ© quelques jours ou semaines d’allaitement “complet”, et donc vous aurez maintenu votre lactation.

Le troisiĂšme secret

Pour concilier allaitement et reprise du travail est de ne pas avoir peur d’avoir un rythme irrĂ©gulier.

 

Vous pouvez continuer d’allaiter votre bĂ©bĂ© Ă  la demande quand vous ĂȘtes avec lui (soir, matin, week-end), tant pis s’il n’a pas le mĂȘme rythme qu’à la crĂšche. Votre bĂ©bĂ© comprendra vite que la structure est diffĂ©rente quand vous ĂȘtes lĂ . Continuer autant que possible cet allaitement Ă  la demande permettra d’entretenir votre lactation (plus bĂ©bĂ© tĂšte, plus vous continuez Ă  produire du lait).

Le quatriĂšme secret

Pour poursuivre l’allaitement, dans l’hypothĂšse oĂč vous tirez votre lait sur votre lieu de travail, vous n’ĂȘtes pas obligĂ©e de laver vos embouts et accessoires lors de chaque tirage au travail.

 

PrĂ©voyez un sachet type ziploc, mettez vos accessoires dedans, et gardez-les au frigo pour le second tirage. De cette façon, vous gagnez quelques minutes de nettoyage dans la journĂ©e. Le soir, de retour Ă  la maison, veillez bien Ă  tout laver au savon, et Ă  laisser sĂ©cher Ă  l’air libre. Pensez Ă©galement Ă  utiliser un tire-lait double, pour gagner du temps et tirer votre lait sur les deux seins en mĂȘme temps !

Le cinquiĂšme secret

Il n’y a pas que les biberons dans la vie !

 

Si vous retourner au travail ou devez confier votre enfant, vous pouvez minimiser le risque de confusion en essayant des contenants alternatifs comme:

– le DAL (Dispositif d’Aide à la Lactation)

– la seringue

– la soft cup ou la cuillĂšre (bĂ©bĂ© va laper le lait)

– le verre (à partir de 6 mois)

 

“Ces mĂ©thodes utilisent de maniĂšre dite plus « physiologique » les muscles de la langue et du visage pour boire. Elles sont une sorte de thĂ©rapie myofonctionnelle. Le thĂ©rapie myofonctionnelle n’est autre que la rĂ©Ă©ducation des muscles du visage et de la bouche” (Lynda Pourchet, Consultante en lactation IBCLC).

 

PS : Il n’existe pas de biberon ou de tĂ©tine qui permettent d’éviter la confusion Ă  100%. 
Pour plus de dĂ©tail sur le risque de confusion sein-tĂ©tine (et les raisons qui l’expliquent), consultez notre article lĂ -dessus par Caroline de Ville, mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste et IBCLC et Lynda Pourchet, Consultante en lactation IBCLC.

On vous y donne également les clefs du bottle paced feeding si vous décidez de donner un biberon.

Enfin, le dernier secret

Pour tenir le cap de l’allaitement, est de savoir que le rythme des premiers mois ne perdure pas Ă©ternellement.

 

Vers 12 mois et au fur et Ă  mesure de la diversification alimentaire, votre bĂ©bĂ© n’aura probablement besoin que de deux tĂ©tĂ©s par jour (matin et soir), et vous n’aurez plus besoin de tirer votre lait au travail. Cette pĂ©riode de tirage de lait pour bĂ©bĂ© n’est donc qu’une affaire de quelques mois.

 

Enfin, soyez surtout bienveillante envers vous-mĂȘme. Si vous ne souhaitez pas continuer Ă  tirer votre lait au-delĂ  de 6 mois (durĂ©e d’allaitement exclusif recommandĂ© par l’OMS), sachez que donner de 1 Ă  2 tĂ©tĂ©s par jour Ă  votre enfant vous aidera Ă  maintenir une lactation, surtout si vous pouvez l’allaiter Ă  la demande les weekends.

Comment tirer son lait au travail ?

Il y a beaucoup de modĂšles de tire-lait sur le marchĂ©, et la plupart sont efficaces, avec de la pratique. Ce qu’il faut surtout considĂ©rer, c’est l’usage que vous allez en faire et la frĂ©quence d’utilisation. Allez-vous allaiter tous les jours sur votre lieu de travail ? Avez-vous besoin de le transporter quotidiennement ? Consultez notre article “Comment tirer son lait?” pour en savoir plus sur les diffĂ©rents tire-laits et choisir celui qui vous conviendra le mieux, en fonction de vos besoins. Si vous demandez comment  â€œConserver au mieux votre lait”,  consultez notre article sur le sujet.

Vos droits en entreprise

Le code du travail permet aux mamans salariĂ©es qui le souhaitent, de tirer leur lait ou d’allaiter votre bĂ©bĂ©, et ce, pendant 12 mois Ă  compter de la naissance de votre enfant. Vous disposez d’une heure sur votre temps de travail, Ă  rĂ©partir sur la journĂ©e comme vous le souhaitez (Art. L 1225-30 du code du travail).

 

Si vous faites partie d’une entreprise de plus de 100 salariĂ©s, votre employeur doit Ă©galement offrir dans vos locaux ou Ă  proximitĂ© une salle pour l’allaitement, pour tirer votre lait pour votre bĂ©bĂ© dans les meilleures conditions.

SHARE

LA JOLLY NEWSLETTER

RECEVEZ DES NEWS À CROQUER

FAQ

Comment continuer Ă  allaiter quand on reprend le travail ?

Vous pouvez tirer votre lait pour qu’une tierce personne le lui donne pendant votre absence. Cela permettra de maintenir l’allaitement, et vous pouvez lui donner le sein quand vous ĂȘtes lĂ . 

Comment obtenir un congé d'allaitement ?

Il n’existe pas de « congĂ© d’allaitement » (sauf dans certaines conventions collectives, comme celle de la Croix-Rouge et celle de l’audiovisuel).

Qui a droit au congé d'allaitement ?

Vous pouvez avoir un congĂ© « pour suites de couches pathologiques », qu’un certain nombre de mĂ©decins accordent en cas d’allaitement, mais qui est un congĂ© maladie soumis aux rĂšgles de tout congĂ© maladie.