Nos produits pour un cycle heureux

Le SPM vous mène la vie dure ? Vous avez l’impression de subir votre cycle menstruel ? Nos produits sont faits pour vous !

FILTRES

Par composition Par format Par moment
FILTRER
TRIER PAR
TRIER
À TESTER

Booster sa fertilite

Cocooning+
Pack Lemon folates
Pack Baby Bump
Lemon folates
Baby bump
Pack fertilité
Pink balance x Charlotte Muller
Happy periods
Happy cycle
Vanifique
Noccio Loco
Berry Good
Voir toute la gamme

À LIRE...

FAQ

Comment savoir que l'on va avoir ses règles ?

Les symptômes courants (mais surmontables) des règles qui arrivent :
Seins sensibles
Fatigue
Migraines
Rétention d’eau
Douleurs en bas du dos
Irritabilité et sautes d'humeur
Envies alimentaires notamment du sucré
Apparition d’imperfections, poussée d’acnée

 

Symptômes certes courants mais à ne pas considérer comme normaux et comme une fatalité ! La normalité serait d’avoir des règles qui arrivent avec un minimum de signes annonciateurs de type seins qui sont légèrement plus gros que d’habitude, bas ventre un peu plus gonflé que d’habitude, et éventuellement petite baisse d’énergie.

Quelle est la durée normale des règles ?

Les règles durent en moyenne entre 3 et 7 jours
Un flux trop abondant ou des règles qui persistent plus de 7 jours peuvent avoir plusieurs origines dont il est capital de discuter avec un professionnel de santé surtout si cela survient brutalement. 
Pareil pour un flux/des règles peu abondantes ou qui durent moins de 3 jours
Des règles trop abondantes peuvent être le signe d’une condition comme l’Endométriose ou juste d’un excès d’oestrogène
Attention, si vous utilisez un stérilet en cuivre, il est habituel que cela augmente l’inflammation et crée des règles plus douloureuses avec des saignements abondants et des règles plus longues.

Je n'ai pas mes règles : pourquoi ?

Je souffre de pathologies comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ou l’hypothyroïdie  ou encore l’aménorrhée hypothalamique.
Je suis en périménopause 
J’ai un stress chronique
J’allaite encore — ou j’ai trop de prolactine (sans allaiter)
Je suis un régime régime trop strict et pas assez calorique ou sans glucides
Je pratique un exercice physique trop intense ou trop fréquent
J’ai pris la pilule pendant des années
Pour faire revenir ses règles en cas d’aménorrhée, il faut donc en premier lieu veiller à retirer ces potentielles “menaces” de notre environnement direct.

Règles douloureuses : à quel moment faut-il s'inquiéter ?

Lors des règles, le corps produit naturellement des hormones appelées prostaglandines qui vont aider l’utérus à se contracter pour se débarrasser de sa muqueuse.
Il est normal que la zone “travaille”
Mais il n’est pas normal que les règles vous empêchent de mener à bien vos activités ou provoquent des vomissements 
Cela doit vous alerter et vous pousser à consulter un médecin pour diagnostiquer une éventuelle endométriose

Quels sont les symptômes de l'endométriose ?

L’endométriose peut être asymptomatique (“silencieuse”) ou être au contraire très invalidante.
En cas de symptômes, ils peuvent être multiples : douleurs, troubles fonctionnels des organes voisins etc.
Les symptômes varient d’une femme à l’autre, selon les organes touchés.

Qu'est-ce qui provoque l'endométriose ?

Facteurs génétiques : Il existerait certains gènes qui prédisposent à souffrir de l’endométriose — mais ce n’est pas une fatalité !
Des substances toxiques de l’environnement, comme par exemple la dioxine, pourraient être également liées à son apparition
La menstruation “rétrograde» ou la théorie de l’implantation mais cette théorie est de moins en moins reconnue
Des tissus d’endométriose présents dès la naissance, en “latence”, avant que les hormones à la puberté ne les « activent »
Un dysfonctionnement immunitaire
Un lien avec les problèmes digestifs (“leaky gut”)

Quelles sont les conséquences de l'endométriose ?

Des douleurs handicapantes, empêchant de mener une vie normale
Les douleurs au niveau des foyers d’endométriose peuvent également s’accompagner de troubles comme : une fatigue importante, une sensation de malaise, une baisse de l’humeur, de la fatigue chronique…
L’endométriose peut s’accompagner également de problèmes d’infertilité.

Où se situent les douleurs de l'endométriose ?

Les premières douleurs peuvent généralement apparaître lors des règles, lors des rapports sexuels ou lors de l’insertion d’un tampon or ors des mictions.
D’autres symptômes possibles sont des coliques ou des douleurs diffuses dans le bas du ventre.
Lorsque des adhérences et des cicatrices apparaissent, les douleurs surviennent de manière plus indépendante du cycle.

Mieux vivre votre cycle naturellement

Nos produits sont élaborés à base de plantes, pour des compléments alimentaires 100% naturels. Formulés par des experts, ils vous aident à reprendre le contrôle sur votre cycle, en réduisant les symptômes désagréables du SPM et des menstruations en général. Qu’il s’agisse de douleurs, d’inconfort ou d’hypersensibilité, la nature est votre alliée pour faire de cette période un moment plus facile à vivre.


Votre soutien physique et émotionnel

Votre mental est mis à rude épreuve avant et pendant les règles. Vos hormones jouent aux montagnes russes et vous avez l’impression de ne plus rien contrôler… pas de panique ! Nos produits agissent aussi sur votre équilibre psychique pour vous aider à relâcher les tensions et à vous sentir plus apaisées.

Lire plus