Did you know ?

Il faut environ 1h48 pour Ă©liminer un verre de vin de son sang.

% Statistiques

L’enfant est exposĂ© Ă  5-6% de l’alcool maternel.

L’alcool diminue la production de lait de 9,3 % en moyenne dans les deux premiùres heures suivant la consommation d'alcool.

Mythes

Ce n’est pas parce que bĂ©bĂ© est exposĂ© Ă  une faible quantitĂ© d’alcool que cela est sans consĂ©quences.

Boire de l'eau, se reposer ou "pomper et jeter" son lait maternel n'accĂ©lĂšre pas l'Ă©limination de l’alcool.

Alcool et allaitement - conseils

La consommation d’alcool est strictement interdite pendant la grossesse, de nombreuses Ă©tudes montrent leurs effets sur la santĂ©. Mais alors, est-ce la mĂȘme chose pendant l’allaitement ? Oui et non. Bien que l’alcool ne soit pas recommandĂ© pendant l’allaitement car il passe dans le lait maternel Ă  des concentrations Ă©gales Ă  celles que vous avez dans votre sang, il n’est pas Ă  bannir totalement. Vous pouvez consommer un verre Ă  l’occasion en respectant certaines conditions.

Alcool et allaitement, les recommandations

La consommation d’alcool pour les mamans allaitantes n’est pas recommandĂ©e, mais elle n’est pas complĂštement interdite pour autant, si elle reste trĂšs occasionnelle et en faible quantitĂ©. Environ la moitiĂ© des femmes allaitantes des pays occidentaux consomment de l'alcool pendant l'allaitement [1]. 
 

Le Journal Américain de Pédiatrie recommande que l'ingestion de boissons alcoolisées soit réduite au minimum et limitée à une consommation occasionnelle, mais pas plus de 0,5 g d'alcool par kg de poids corporel, ce qui, pour une maman de 60 kg, correspond à environ 6 cL de liqueur, 24 cL de vin ou 2 biÚres [2].

Quelle quantité d'alcool passe du lait maternel au bébé ?

L'alcool passe librement dans le lait maternel par diffusion, Ă  peu prĂšs aux mĂȘmes concentrations que dans le sang maternel, et la concentration diminue linĂ©airement au mĂȘme rythme que dans le sang maternel [3]. 

Le mĂ©tabolite toxique de l'alcool, l'acĂ©taldĂ©hyde, n'est apparemment pas excrĂ©tĂ© dans le lait, mĂȘme Ă  des concentrations Ă©levĂ©es dans le sang maternel [4]. 

 

Des Ă©tudes ont montrĂ© qu'une consommation d’environ 3 verres entraĂźne une concentration d'alcool dans le lait qui exposerait l'enfant allaitĂ© Ă  environ 5-6 % de la dose maternelle, si l'enfant est allaitĂ© au moment oĂč la concentration d'alcool dans le lait est maximale [5]. L'enfant n'est donc exposĂ© qu'Ă  une fraction de la quantitĂ© d'alcool ingĂ©rĂ©e par la mĂšre [6]. 
 

Le taux d’alcool sanguin va varier en fonction de la quantitĂ© d’alcool ingĂ©rĂ©, du degrĂ© alcoolique de la boisson, de sa rapiditĂ© d’ingestion, du fait que l’estomac soit rempli ou non et Ă©galement en fonction de la masse grasse et du poids de la mĂšre. 


Pour une maman de 60kg, qui consomme un verre de vin standard de 10 cL titrĂ© Ă  12% d’alcool (ce qui est Ă  peu prĂšs Ă©quivalent Ă  25cL de biĂšre titrĂ©e Ă  5%), on a un taux d’alcool dans le sang, et donc dans le lait de 0,27 g d’alcool pur par litre de lait maternel, soit 0,027%, ce qui est moins qu’une boisson considĂ©rĂ©e sans alcool Ă  0,05%. 

 

Si un enfant de 4kg consomme 150 mL de ce lait maternel, son taux d’alcoolĂ©mie sera de 0,014 g d’alcool par litre de sang (par comparaison le retrait de permis en France pour un jeune conducteur est de 0.2g par litre de sang).

DĂ©tails du calcul

Pour une femme de 60kg, qui consomme un verre de vin de 10cL Ă  12%, sachant que la densitĂ© de l’alcool pur est de 0,8 g/mL et que le coefficient de diffusion est de 0,6 L/kg pour la femme [7], on a un taux d’alcool dans le sang, et donc dans le lait de : 

(100mL*12%*0,8g/mL) / (60kg*60%) = 0,27 g d’alcool pur par litre de lait maternel, soit 0,027%.

 

Si l’enfant consomme 150 mL de lait maternel avec 0.27g d’alcool pur par litre de lait maternel (exemple ci dessus), qu’il pĂšse 4kg, et qu’on estime qu’il a une composition hydrique totale du corps de 70% [8], le taux d’alcoolĂ©mie de l’enfant sera de : 

(0.15L*0,27g par L) / (4kg*70%) = 0,014 g d’alcool par litre de sang.

Qu’est-ce qu’il faut prendre en compte ?

Mais dire c’est ok, je peux boire tous les jours, car mon lait est moins alcoolisĂ© qu’une biĂšre sans alcool ne tient pas car...

 

Les nouveau-nĂ©s mĂ©tabolisent l'alcool environ deux fois moins vite que les adultes, car ils ont une fonction hĂ©patique limitĂ©e. Ainsi, mĂȘme une petite quantitĂ© d’alcool peut fatiguer leur foie. 

 

Le volume sanguin d’un d'un nouveau-nĂ© est environ 20 fois moindre que le volume sanguin d’un adulte.
 

L’enfant boit en soit beaucoup plus de lait qu’un verre en quantitĂ© (en moyenne, il consomme 750mL de lait de 1 Ă  6 mois et cette quantitĂ© varie peu jusqu’à ses 12 mois).
 

L’alcool a avant tout des effets sur vous, votre vigilance peut ĂȘtre diminuĂ© et vous pouvez avoir de moins bons rĂ©flexes, dans ce cas il est dĂ©conseillĂ© de faire du cododo [9]. 


Si vous comptez boire, allaitez avant l’ingestion d’alcool ou attendez le temps nĂ©cessaire pour que celui-ci soit Ă©liminĂ© de votre organisme. Vous pouvez Ă©galement tirer votre lait avant si vous le souhaitez. 

Quel effet de l’alcool sur la production de lait ?

L'allaitement maternel est contrĂŽlĂ© par deux hormones, la prolactine et l’ocytocine. La prolactine stimule la production de lait maternel, et l'ocytocine provoque la contraction des cellules musculaires lisses entourant le tissu mammaire, provoquant ainsi l'Ă©jection du lait stockĂ© dans le sein. La consommation d'alcool inhibe le rĂ©flexe d'Ă©jection du lait, ce qui entraĂźne une diminution temporaire de la production de lait [10]. En effet, l'alcool inhibe de maniĂšre dose-dĂ©pendante l'ocytocine et donc le rĂ©flexe d'Ă©jection du lait.

 

Une étude a montré que la quantité de lait exprimée était inférieure de 9,3 % en moyenne dans les deux premiÚres heures suivant la consommation d'alcool [11].

Comment l'alcool présent dans le lait maternel affecte-t-il le bébé allaité ?

Bien que votre bĂ©bĂ© ne soit exposĂ© qu’à une fraction de la quantitĂ© d’alcool que vous buvez, cela peut avoir des consĂ©quences sur sa santĂ©.

Réduction de la quantité de lait bu

Plusieurs Ă©tudes ont montrĂ© que les enfants allaitĂ©s par des femmes ayant consommĂ© de l'alcool avant l'allaitement ingĂšrent environ 20% de lait en moins au cours des 4 premiĂšres heures suivant la consommation d'alcool par la mĂšre que dans le cas oĂč la mĂšre ne consomme pas d’alcool [12]. 
 

Cette rĂ©duction de la consommation de lait chez les enfants n'est pas due Ă  une aversion pour le goĂ»t du lait, mais devrait probablement ĂȘtre attribuĂ©e Ă  la rĂ©duction de la production de lait aprĂšs la consommation d'alcool [13]. 

Par ailleurs, l’alcool ingĂ©rĂ© par les nourrissons peut favoriser un risque d’hypoglycĂ©mie [14].

Impacts sur le sommeil de bébé

De lĂ©gers changements dans les habitudes de sommeil des enfants ont Ă©tĂ© signalĂ©s. En fonction des Ă©tudes, les impacts diffĂšrent. 

Soit la quantité totale de sommeil est inchangée aprÚs la consommation de lait contenant de l'alcool, mais le sommeil est divisé en intervalles plus nombreux, mais plus courts. Par ailleurs, la quantité de sommeil actif était réduite pendant les 3.5 premiÚres heures, puis augmentée pendant les 20.5 heures suivantes [16].

Le sommeil des enfants est ainsi en moyenne 25 % plus court aprÚs l'ingestion de lait contenant de l'alcool mais la durée total de sommeil sur 24h est inchangé [17].

Des effets sur le développement psychomoteur du bébé

Une association entre la consommation d'alcool pendant l'allaitement et la diminution du dĂ©veloppement psychomoteur a Ă©tĂ© montrĂ©e. Une Ă©tude a comparĂ© des femmes consommant au moins quotidiennement deux boissons alcoolisĂ©es standards par rapport Ă  des femmes n’en consommant pas. 

Les enfants des femmes ayant la consommation d'alcool la plus Ă©levĂ©e ont obtenu des rĂ©sultats significativement plus bas sur une Ă©chelle de dĂ©veloppement psychomoteur par rapport aux autres enfants. Il n'y avait pas de diffĂ©rence entre les enfants en ce qui concerne le dĂ©veloppement mental [18]. 

 

Dans les rĂ©sultats d’une Ă©tude, l'exposition Ă  l'alcool par le biais du lait maternel a Ă©tĂ© associĂ©e Ă  des traits de dĂ©veloppement multiples et nĂ©gatifs chez les enfants Ă  l'Ăąge de 7 ans, qui conduisent Ă  un diagnostic d'ensemble des troubles causĂ©s par l'alcoolisation. Ces rĂ©sultats arrivent Ă  la conclusion selon laquelle les femmes qui allaitent leurs enfants devraient Ă©viter de boire de l'alcool pendant la pĂ©riode d'allaitement, surtout en grandes quantitĂ©s sur de courtes pĂ©riodes (binge drinking), et surtout si l'enfant a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© exposĂ© Ă  l'alcool pendant la pĂ©riode prĂ©natale [19]. 

Est-il possible d’éliminer l’alcool plus vite?

Comme la vitesse d’élimination est constante et ce indĂ©pendamment de la concentration en alcool, le fait de boire de l'eau, de se reposer ou de " pomper et jeter " du lait maternel n'accĂ©lĂšre pas l'Ă©limination [20]. 


Contrairement Ă  l'urine, qui stocke les substances dans la vessie, l'alcool n'est pas piĂ©gĂ© dans le lait maternel, mais est constamment Ă©liminĂ© lorsqu'il se diffuse Ă  nouveau dans la circulation sanguine. Ainsi, la quantitĂ© d’alcool prĂ©sente dans le lait diminuera au fur et Ă  mesure qu’elle diminue dans le sang maternel. La seule façon d’éliminer l’alcool dans son sang, et donc dans son lait, est d’attendre.

Comment savoir si on a Ă©liminĂ© l’alcool de son sang ?

Il est gĂ©nĂ©ralement conseillĂ© d’attendre entre 2 et 3h avant de donner son lait pour ĂȘtre sur que l’alcool soit complĂštement sorti de l’organisme [20].

 

Pour s’assurer de l'Ă©limination complĂšte de l'alcool du lait maternel, les mĂšres peuvent consulter un nomogramme conçu par le programme canadien Motherisk qui permet de dĂ©terminer la durĂ©e nĂ©cessaire en fonction du poids de la mĂšre et de la quantitĂ© consommĂ©e [21].

 

Vous pouvez Ă©galement calculer vous mĂȘme le temps d’élimination en reprenant le calcul ci-dessus vous permettant d’estimer votre taux d’alcool sanguin et en le divisant par 0,15 (en se basant sur un taux moyen d’élimination de l’alcool de 15 mg/dL/h). 

Exemple de calcul

Par exemple, au taux maternel de 0,27 g/L (soit 1 verre de vin ou 1 biĂšre), il faudrait environ 0,27/0,15 = 1,8h (soit 1h48min) pour Ă©liminer l’alcool de votre sang et donc de votre lait.  

Vous pouvez Ă©galement utiliser dans bandelettes de type Milkscreen, qui permettent de dĂ©terminer si votre lait contient de l’alcool ou non. 


Envie d’un cocktail sans alcool ? DĂ©couvrez notre recette de carrot cocktail.

SHARE

FAQ

Est-ce que l’alcool reste dans le lait maternel ?

L’alcool est Ă©liminĂ© du lait maternel Ă  la mĂȘme vitesse qu’il est Ă©liminĂ© du sang. Si un verre de vin ou une biĂšre met environ 2h Ă  ĂȘtre Ă©liminĂ© du sang de la mĂšre, cela est Ă©galement le cas pour son Ă©limination du lait maternel. 

Comment Ă©liminer l’alcool dans le lait maternel ?

Il n’existe aucune solution miracle pour Ă©liminer l’alcool du lait maternel. La seule façon d’éliminer l’alcool dans son sang, et donc dans son lait, est d’attendre. 

Comment boire un verre en allaitant ?

Si vous savez que vous allez boire, allaitez avant ou vous pouvez tirer votre lait en amont pour le donner Ă  votre bĂ©bĂ©. Sinon, assurez-vous que vous avez Ă©liminĂ© l’alcool de votre lait avant d’allaiter (voir le nomogramme Motherisk, calculer soi-mĂȘme son taux d’élimination ou utiliser des bandelettes de type Milkscreen).