Le saviez-vous ?

Le passage du méconium dans les 24-48 heures après la naissance indique que les intestins du nouveau-né sont intacts et perméables, c’est un signe de bonne santé intestinale.

Take care mama

Le passage de méconium in utero est rare, et sa complication qu’est le syndrome d’aspiration du méconium est encore plus rare !

Quelques conseils

Pour nettoyer le méconium, ne frottez pas trop fort vous risqueriez d’irriter la peau de votre bébé. Il vaut mieux qu’il reste un peu de méconium collé qui partira plus tard que de lui frotter la peau trop fort.

Le méconium : qu’est-ce que les premières selles de bébé ?

Le méconium est la substance initiale présente dans les intestins du fœtus en développement et constitue la première défécation du nouveau-né. Il peut être vert, brun ou jaune. Normalement, le méconium est libéré après la naissance, dans les heures ou 2 premiers jours qui suivent. Il arrive cependant parfois qu’il soit libéré in utero.

Qu’est-ce que le méconium ?

Le méconium est la substance initiale présente dans les intestins du fœtus en développement et constitue la première défécation du nouveau-né. Il peut être vert, brun ou jaune. 
 

Il se forme pour la première fois dans le tractus gastro-intestinal d'un fœtus entre 11 et 14 semaines de grossesse [1]. 
 

Les nouveau-nés à terme en bonne santé évacuent le méconium entre 24 et 48 heures après la naissance. Les prématurés présentent généralement un retard d'évacuation. Le passage du méconium dans les 24-48 heures après la naissance indique que les intestins du nouveau-né sont intacts et perméables [2]. 

 

L'absence de passage du méconium au-delà de 48 heures chez les nouveau-nés à terme peut indiquer une maladie ou une obstruction de l'intestin du nourrisson [3].
 

En cas de rupture des membranes fœtales, l'infirmière doit évaluer la couleur du liquide amniotique. Le liquide amniotique doit être clair, ou teinté de paille avec de petites particules de vernix dans le liquide. Une coloration brune ou verte du liquide indique amniotique le passage de méconium in utero. 

Le méconium dans le liquide amniotique, potentiellement à risque ?

Le méconium peut être libéré par le bébé in utero, avant l’accouchement. La présence de méconium dans le liquide amniotique concerne environ 12 à 16% des accouchements [4]. Globalement, on observe qu’il se produit dans 5 % des cas avant 37 semaines de grossesse, dans 25 % des naissances à terme et dans jusqu'à 52 % des grossesses après terme [1] .

 

Le passage du méconium est rare avant 34 semaines et son incidence augmente régulièrement au-delà de 37 semaines de grossesse. Il peut simplement représenter la maturation gastro-intestinale normale ou indiquer un événement hypoxique (manque d’oxygène), ce qui en fait un signe d'alerte d'un compromis fœtal [4].

Les facteurs de risque du passage du méconium in utero

La rupture prolongée des membranes (on parle de rupture prolongée des membranes lorsque la durée est supérieure à 18 heures avant l'accouchement) s'est avérée être un facteur de risque, puisque la majorité des cas avec du méconium dans le liquide amniotique présente une rupture prolongée des membranes, contre seulement 5 % des cas pour ceux n’ayant pas eu de méconium [5].

 

Des facteurs tels que l'insuffisance placentaire, la pré-éclampsie, un faible volume de liquide amniotique ou la consommation de tabac ou drogue (cocaïne) entraînent le passage in utero du méconium [5] . Une hypertension gravidique multiplie par 2 le risque de libération de méconium in utero [4]. 


Par ailleurs, la compression de la tête du fœtus ou du cordon ombilical peut provoquer une réponse vagale et induire le passage du méconium in utero [6].

Potentiellement un risque de césarienne plus élevé

Plusieurs études ont rapporté que les césariennes sont 2 fois plus fréquentes dans les accouchements dont le liquide amniotique est teinté de méconium [7],[4]. Ce taux plus élevé peut être dû au manque d'installations telles que le monitorage fœtal. 

Ils reflètent en partie les schémas anormaux de fréquence cardiaque fœtale associés à la libération de méconium dans le liquide amniotique et ils reflètent aussi en partie le dilemme des obstétriciens dans la gestion de ce type de travail, car à ce moment-là, ils s'inquiètent davantage des fœtus et toute altération infime des schémas normaux du travail se traduit par des césariennes.

Des troubles respiratoires

Les études montrent également que le score Apgar (qui reflète la fonction circulatoire, respiratoire et l’état neurologique) est significativement plus bas dans le cas de libération du méconium in utero. Jusqu'à 62 % des nourrissons présenteraient des troubles respiratoires [6]. 

L’épaisseur du méconium va jouer sur les conséquences néonatales[8]. On observe dans les cas de libération du méconium in utero que 74% d’entre eux ont une coloration méconiale mince et 26% une coloration méconiale épaisse. Une association significative a été trouvée entre l'épaisseur du méconium et les rythmes cardiaques fœtaux anormaux, les faibles scores d'Apgar et le risque de césarienne.

Bébé peut être admis en unité de soins néonatals

Le liquide amniotique teinté de méconium est également associé à une incidence accrue des admissions en unité de soins néonatals [5] . On observe également 11 fois plus de risque d'admission en unité de soins intensifs néonatals dans le cas où le méconium est épais [8].

Qu’est-ce que le syndrome d’aspiration du méconium ?

Le syndrome d’aspiration du méconium se produit lorsque l’on trouve du méconium sous les cordes vocales. Cela se produit globalement dans 10% des cas de méconium in utero et est associé à 20% de mortalité néonatale [1]. 
 

C’est une complication rare, la présence de méconium in utero survient en moyenne dans 14% des grossesses et seulement 2% des enfants avec du méconium in utero ont un risque de mortalité associé au syndrome d’aspiration du méconium !


L'aspiration peut se produire in utero lors des halètements du fœtus, ou après la naissance, lors des premières respirations de la vie. Le syndrome d'aspiration du méconium est défini comme une détresse respiratoire qui se développe peu après la naissance, avec des preuves radiographiques de pneumonie d'aspiration et la présence de liquide amniotique teinté de méconium [9]. Un liquide amniotique avec du méconium épais est plus susceptible d'entraîner des symptômes respiratoires [6].

Conclusion

Le méconium correspond aux premières selles de bébé. Les nouveau-nés à terme en bonne santé évacuent le méconium entre 24 et 48 heures après la naissance, ce qui indique que les intestins du nouveau-né sont intacts et perméables.
 

La libération de méconium in utero, avant l’accouchement, peut simplement représenter la maturation gastro-intestinale normale de votre bébé, mais cela peut également être le signe d’une hypoxie. Cela peut par exemple induire des troubles respiratoires. 

POURQUOI CE PRODUIT ?

Mama Poule est LE plat idéal en postpartum pour régénérer les tissus et récupérer tout en douceur : une portion de 240 ml contient près de 6g de collagène naturel, directement assimilable par le corps.
Mama poule

Mama poule

Un bouillon de poulet ou “bone broth”, 100% bio qui contient naturellement du collagène, pour un moment nutritif, réconfortant et reminéralisant : votre allié lors de la grossesse mais aussi en postpartum. Une portion de 240 ml contient près de 6g de collagène naturel, directement assimilable par le corps. On le fabrique en Belgique avec amour, après des heures et des heures de cuisson. Bénéfique notamment pour la peau et les cheveux. Profitez, vous l’avez bien mérité.

6 bouillons de 240 ml

Un bouillon de poulet ou “bone broth”, 100% bio qui contient naturellement du collagène, pour un moment nutritif, réconfortant et reminéralisant : votre allié lors de la grossesse mais aussi en postpartum. Une portion de 240 ml contient près de 6g de collagène naturel, directement assimilable par le corps. On le fabrique en Belgique avec amour, après des heures et des heures de cuisson. Bénéfique notamment pour la peau et les cheveux. Profitez, vous l’avez bien mérité.

6 bouillons de 240 ml

Un bouillon de poulet ou “bone broth”, 100% bio qui contient naturellement du collagène, pour un moment nutritif, réconfortant et reminéralisant : votre allié lors de la grossesse mais aussi en postpartum. Une portion de 240 ml contient près de 6g de collagène naturel, directement assimilable par le corps. On le fabrique en Belgique avec amour, après des heures et des heures de cuisson. Bénéfique notamment pour la peau et les cheveux. Profitez, vous l’avez bien mérité.

6 bouillons de 240 ml

Un bouillon de poulet ou “bone broth”, 100% bio qui contient naturellement du collagène, pour un moment nutritif, réconfortant et reminéralisant : votre allié lors de la grossesse mais aussi en postpartum. Une portion de 240 ml contient près de 6g de collagène naturel, directement assimilable par le corps. On le fabrique en Belgique avec amour, après des heures et des heures de cuisson. Bénéfique notamment pour la peau et les cheveux. Profitez, vous l’avez bien mérité.

6 bouillons de 240 ml

42€

SHARE

LA JOLLY NEWSLETTER

RECEVEZ DES NEWS À CROQUER

FAQ

Quand s'arrête le méconium ?

Le méconium est libéré dans les 24 à 48h après la naissance. S’il n’est toujours pas libéré après ce temps là, contactez votre médecin car cela peut être le signe d’une obstruction intestinale.

Pourquoi le méconium est noir ?

En réalité le méconium est plutôt brun, mais il peut également être vert ou jaune. Sa couleur est due à sa composition. Il contient 72 à 80 % d’eau, des sécrétions intestinales, des desquamations cellulaires, des pigments biliaires, des protéines inflammatoires et du sang.

Comment enlever le méconium ?

Lavez doucement le bébé avec de l’eau tiède. Le méconium peut coller mais il ne faut pas frotter trop fort et l’enlever doucement.