Le saviez-vous ?

Lorsque l'on a peur d'une certaine douleur, on l'appréhende, on se tend et la douleur se crée. Une fois la douleur ressentie, elle entraîne plus de peur, qui entraîne plus de tension, qui entraîne plus de douleur. C’est un cercle vicieux…

Relax

Si on n’imagine pas que l’accouchement est douloureux, il est possible de ne pas avoir mal !

L’HypnoNaissance® pour un accouchement serein

Et si on transmutait nos questionnements et nos peurs pour vivre une naissance douce, sereine et confortable ? C'est ce que propose l'HypnoNaissance®.

Lorsque l'on pense à l'accouchement, plusieurs choses peuvent nous venir en tête. Au-delà de cette rencontre magnifique que l'on va vivre, il est souvent question, quant à l'accouchement en lui-même, de questionnements et de peurs. Peurs des procédures médicales, peur de la douleur voire de la souffrance, peur de ne pas être capable, etc.

Quelle est l’histoire de la naissance ?

La naissance autrefois

 

Un fait plutôt logique qu'il est intéressant de se remettre en tête, c'est que cela fait des millénaires que les femmes enfantent l'humanité, et elles ont longtemps été considérées comme des déesses pour cela.

Après cela, s'en sont venues toutes les histoires autour des femmes, des sages-femmes, des sorcières, et tout le mépris qu'il y a pu avoir à leur sujet. Dès lors que l'on a découvert que les hommes jouaient un rôle dans la conception, les femmes enceintes ont commencé à être mal considérées et isolées, pour avoir succombé au péché de la chair. C'est à peu près à cette époque, qu'apparut dans les Textes Saints, le fameux « tu enfanteras dans la douleur » qui s'inscrit alors dans les mœurs comme une vérité absolue pour toutes les femmes qui accoucheraient (toutes les précédentes études et textes sur l'accouchement naturel et physiologique ont été détruits et brûlés en même temps que les sorcières).

Après avoir été longtemps privées de soins, les femmes sur le point de donner naissance ont, au fur et à mesure, été de nouveau autorisées à recevoir des soins médicaux. Cependant, beaucoup d'entre elles mourraient en couche, non pas à cause de l'accouchement, mais à cause des conditions dans lesquelles elles étaient reçues. En effet, l'accouchement n'étant pas bien vu après le pêché commis, elles ne méritaient donc à priori pas de bons soins. À force de persévérance, les sages-femmes ont obtenu des hôpitaux que les femmes aient accès à de « vrais » services de soins. Afin d'empêcher la mort de ces dernières (initialement dues essentiellement aux conditions des soins), les naissances sont devenues ultra médicalisées, allant jusqu'aux anesthésies générales pour que la mère n'ait pas à pousser son bébé, qui était alors sorti par le « médecin accoucheur ».


 

Le syndrome peur-tension-douleur

 

Le Dr Dick-Read est l'un des premiers obstétriciens de l'ère moderne à s'être penché sur la question de la douleur et sur ce qui pouvait se jouer derrière. En effet, ses différentes expériences en milieu hospitalier et en milieu rural, l'ont mené à réaliser plusieurs travaux d'études. Grâce à cela il a pu mettre un nom sur ce qui semblait se passer : le syndrome peur-tension-douleur. En étudiant la différence de réaction lors des naissances, il s'est rendu compte que ce qui différenciait les femmes qui se tordaient de douleur et celles qui ne soupçonnaient même pas l'idée que cela puisse arriver, était la peur. En effet, les premières, étaient instruites et imprégnées par cette culture patrimoniale historique et culturelle, alors que celles qui ne souffraient, ignoraient tout simplement toutes ces histoires et le fait même que donner naissance était censé faire mal.

Ainsi, on parle aujourd'hui du syndrome peur-tension-douleur : lorsque l'on a peur d'une certaine douleur, on l'appréhende et on se tend (même si c'est inconscient). 

 

<span>Ainsi, on parle aujourd'hui du syndrome peur-tension-douleur : lorsque l'on a peur d'une certaine douleur, on l'appréhende et on se tend (même si c'est inconscient).</span>

 

Une fois tendue, le muscle qui devrait pouvoir faire simplement son job, ne peut plus le faire de manière optimale et le fait de manière contractée. La douleur se crée. Et bien entendu, ce syndrome entraîne possiblement un cercle vicieux, car une fois la douleur ressentie, elle entraîne plus de peur, qui entraîne plus de tension, qui entraîne plus de douleur…

 

L’HypnoNaissance®

HypnoNaissance® : déconstruire les peurs

 

Une des plus grosses parties de l'accompagnement HypnoNaissance® est de venir déconstruire ces peurs. Que ce soient les peurs dont nous avons hérité, celles qui nous viennent au fur et à mesure ou celles qui touchent à ce qui va se passer après. Toutes ces peurs sont déconstruites, pour laisser place à des croyances aidantes qui nous permettent de nous reconnecter à notre sérénité et pour ainsi dire, notre paix intérieure afin de trouver une grande détente.

Connaissez-vous le pouvoir de la pensée ? Cette loi universelle selon laquelle toutes nos pensées se répercutent dans notre vie ? Parce qu'à vrai dire, nos pensées se matérialisent dans notre corps sous forme d'émotions, qui elles-mêmes se matérialisent par des sensations, selon lesquelles on agit et qui entraînent des résultats. Pas mal, n'est-ce pas ? Alors, si on imagine cela, avec l'idée que le corps de la femme est hormonalement et physiologiquement parfaitement conçu pour donner naissance, pourrait-on envisager des naissances confortables, douces et calmes ? La réponse des parents HypnoNaissance® est OUI.

Même si les préjugés autour de l'hypnose et de l'auto-hypnose ont parfois la dent dure, il n'est plus à prouver de l'efficacité de cet outil sur les modifications intérieures, même les plus profondément ancrées. À vrai dire, que cela touche aux domaines du conscient ou de l'inconscient, l'hypnose est d'une grande aide pour venir balayer les appréhensions et ancrer profondément des états de détente et de confiance optimale pour la naissance.

HypnoNaissance® : la place du deuxième parent

 

Mis à part les nombreux et précieux outils utilisés tout au long de la préparation HypnoNaissance®, le fait de re-donner une place réelle au compagnon de naissance (le papa, la deuxième maman, la personne qui accompagnera la mère lors de la naissance) semble primordiale pour le parfait déroulement de ce merveilleux moment chargé d'amour. Une méta-analyse réalisée par de nombreux spécialistes, notamment Julie Bonapace, spécialiste de la gestion non pharmacologique de la douleur et autrice du livre Accoucher sans Stress, a démontré que lorsqu'une femme est entourée et que l'on prend soin d'elle, cela réduit de près de 60% le taux d'intervention médicale. 

Ainsi, en permettant au compagnon de naissance de comprendre ce qui se passe, comment communiquer avec le personnel soignant, et comment protéger la bulle de naissance de la famille qui naît, il s'autorise à s'approprier son rôle de gardien et de protecteur, permettant à la femme qui enfante de restée en contact avec ses sensations et son bébé pour donner naissance de la plus douce des manières.

HypnoNaissance® : en pratique

 

Aussi, à l'heure où nous recherchons plus de connexion et plus de conscience de nous-même en tant que personne, c'est une quête que nous entamons, de plus en plus, en tant que futurs parents, aussi bien durant la grossesse que durant l'enfantement. Marie Mongan, en créant la méthode HypnoNaissance®, a créé à la fois une préparation à la naissance (qui vient compléter le suivi médical sans s'y substituer) mais a également œuvré pour le nouveau paradigme des naissances. L'HypnoNaissance®, en proposant, à travers le monde, un accompagnement de 5 séances de deux heures et demi chacune, permet à la femme enceinte et à son (ou sa) compagnon de naissance de se connecter, de se souder et de se soutenir, afin de vivre des naissances sereines, et ce, que les parents vivent des naissances dites physiologique, avec péridurale ou par césarienne.

En conclusion

Prenez une maman sereine et détendue, offrez-lui la présence d'un compagnon de naissance rassuré et englobant, ajoutez-y de la respiration, de la visualisation et de l'auto hypnose, vous obtiendrez des parents et un bébé sereins, parfaitement détendus et des naissances douces, pleines d'amour.

SHARE

FAQ

Qu’est-ce que l’hypnonaissance ?

C’est une pratique qui permet aux futurs parents de se relaxer en pratiquant l’hypnose ou l’auto-hypnose avant l’accouchement. Cela permet d’aborder la naissance plus sereinement, et même de réduire la douleur de la future maman.

Quand commencer l’hypnonaissance ?

L'hypnonaissance se déroule en 5 séances et débute généralement pendant le troisième trimestre de la grossesse. Chaque séance dure 2h et demi.

Comment bien se préparer à l'accouchement ?

Il est important d’essayer d'appréhender l’accouchement avec calme et sérénité. Vous pouvez faire du yoga ou de la méditation. Pour diminuer votre éventuel stress vous pouvez essayer la sophrologie.