Un acide aminé indispensable

La glycine devient indispensable pendant la grossesse ! Un apport optimal en choline et glycine est nécessaire pour le bon développement de votre bébé.

Quelques conseils

Le bouillon d’os est une source de choix pour sa composition en collagène, et donc en glycine.
Les viandes maigres ne sont pas une bonne source de glycine. 
Parmi les sources alimentaires végétales, l'algue spiruline est l'une des meilleures.

Glycine et grossesse : un acide aminé essentiel ?

Glycine et grossesse : quels sont les besoins ?

La glycine est utilisée pour la synthèse du glutathion, de l'hème (permettant entre autres le transport du fer), de la créatine (important pour les fibres musculaires), de l'acide nucléique (comme l’ADN) et de l'acide urique.

 

En outre, la glycine est un composant principal des acides biliaires et constitue un tiers des acides aminés du collagène, la protéine la plus abondante du corps humain. Il a été suggéré que la synthèse par le corps de la glycine est insuffisante pour répondre à la demande métabolique [1].  

 

La grossesse s'accompagne de changements dans les besoins en énergie et en nutriments en raison des profondes adaptations du corps et des taux élevés de synthèse des tissus.

Le corps ne synthétise pas suffisamment de glycine pendant la grossesse

Le corps a des besoins supplémentaires en glycine pendant la grossesse, si bien que d’après les études, la demande en glycine pendant la grossesse est telle qu’elle pourrait dépasser la capacité du corps à la synthétiser, ce qui rendrait la glycine “conditionnellement indispensable”[2]. Les études montrent que la synthèse de glycine, en particulier vers la fin de la grossesse, est bien insuffisante pour couvrir les besoins, rendant la glycine indispensable pendant cette période [3]. 

Sans apport supplémentaire, la production de glycine est insuffisante pour le foetus

L’étude précédente montre également que la synthèse de glycine est inadéquate pour subvenir aux besoins du fœtus en glycine. La production de glycine par le placenta ne constitue pas une source suffisante de glycine pour le foetus [4].

Le collagène et la gélatine sont les deux plus grandes sources de glycine. Le bouillon d’os est une source de choix pour sa composition en collagène, et donc en glycine. Mama poule, notre bouillon de poulet liquide, contient près de 6g de collagène naturel, directement assimilable par le corps !

Glycine et grossesse : quelle importance pour la mère et son bébé ?

La glycine est importante pour les futures mères notamment car votre utérus à terme contient 800% de collagène de plus que dans un état de non-grossesse, or nous savons que la glycine constitue un tiers du collagène [5]. 

La glycine diminue le risque d’arthrite chez la maman

Les changements physiologiques et hormonaux survenant pendant la grossesse augmentent le risque d’arthrite [6]. Or l'arthrite pendant la grossesse a été associée, entre autres, à un risque accru de prééclampsie et de césarienne [7]. La consommation de glycine permet d’augmenter la synthèse de collagène, ce qui permettrait d’aider à la régénération du cartilage et à renforcer les articulations ce qui limite le risque d’arthrite [8]. 

Elle est bénéfique pour la santé vasculaire du foetus

Le fœtus a besoin d’un apport important en glycine et un apport sous optimal peut avoir des conséquences sur son développement [10]. Par exemple, l'ajout de glycine à un régime faible en protéines peut inverser l'augmentation de la pression artérielle causée par cette alimentation [11].

 

Il semble que la glycine supplémentaire améliore la fonction vasculaire de la mère et de son enfant. Il a été suggéré que la mère nourrie avec un régime enrichi en glycine est mieux à même d'adapter son système vasculaire aux exigences de la grossesse, protégeant ainsi le fœtus d’éventuels problèmes cardio vasculaires causés par une restriction de l'apport sanguin utérin [10].

 

Cet effet de la glycine pourrait être dû au fait qu’elle fournit les groupes méthyles nécessaires à la synthèse du méthyl tétrahydrofolate (la forme active des folates) et détermine la disponibilité des folates méthylés. Cette reconstitution du pool de folates méthylés peut expliquer l'inversion de l'effet hypertenseur observé lorsque le régime est complété par de la glycine [12]. En outre, la glycine étant nécessaire à un certain nombre de voies métaboliques critiques, telles que la synthèse des protéines structurelles que sont le collagène et l'élastine, la perturbation de ces voies entraîne une altération de la formation d'élastine (protéine aux propriétés élastiques) dans l'aorte [13].

Un apport optimal en glycine pourrait diminuer le risque de prééclampsie

Les femmes avec une prééclampsie excrètent moins de glycine, ce qui suggère une demande accrue en glycine et/ou une faible réserve maternelle en glycine [14]. La glycine va avoir un effet protecteur contre le stress oxydant [13], un marqueur de la prééclampsie, et les études ont montré qu’elle permettait de diminuer la pression sanguine et le taux de sucre dans le sang [15].

 

Par ailleurs, un faible statut en glycine a été observé chez des enfants prématurés [16].

La glycine joue un rôle dans la synthèse de l’ADN du foetus

La glycine joue un rôle central dans la synthèse de la glutathion synthase. La glutathion synthase, qui est formée à partir de la cystéine, du glutamate et de la glycine, est la molécule non protéique intracellulaire la plus abondante et joue des rôles essentiels dans la protection contre le stress oxydatif et la régulation de la synthèse des protéines et de l'ADN cellulaire, particulièrement important en période de grossesse. La glycine joue donc un rôle dans la synthèse de l’ADN du fœtus. La choline, qui participe entre autres au métabolisme du groupe méthyle (réduction de l'homocystéine, impliqué dans les anomalies du tube neural), dépend en partie de la glycine pour son métabolisme [16].

 

Par conséquent, un apport optimal en choline et glycine est nécessaire pour le bon développement de votre bébé.

La glycine permet d’assurer la détoxification du corps

Le glutathion (formé à partir de la glycine) est impliqué dans la détoxification des composés xénobiotiques (comme les médicaments et les pesticides) et endogènes (toxines formées par le corps). Le glutathion facilite le transport des toxines à travers la membrane plasmique. De faibles niveaux de glutathion et/ou d'activité sont associés à une exposition chronique aux toxines chimiques, à l'exposition au cadmium et à des troubles neurodégénératifs [17].

 

L’élimination des toxines est particulièrement importante pour la santé maternelle et néonatale. Par exemple, l’exposition aux pesticides a été liée à un risque accru de diabète gestationnel [18] et va impacter le développement embryonnaire [19].

Bonus : La glycine a un effet calmant sur votre cerveau et pourrait vous aider à vous endormir et à rester endormi en abaissant votre température corporelle centrale [9].

Glycine et grossesse : quelle alimentation adopter ?

Les meilleures sources de glycine

 

La meilleure façon d'obtenir de la glycine dans le régime alimentaire est de consommer les tissus conjonctifs, la peau et les os des aliments d'origine animale, avec principalement :  
Du bouillon d'os 
De la viande cuite lentement (comme le rôti braisé et les ragoûts)
Du poulet avec la peau
Du collagène ou de la gélatine en poudre. La glycine est l’acide aminé le plus abondant du collagène marin [20]. Vous trouverez du collagène marin dans notre poudre Mamaload au bon goût de cacao cru !

 

Toutes les viandes ne se valent pas

 

En revanche, la glycine est peu abondante dans les viandes maigres, la volaille sans la peau, les produits laitiers ou encore les sources végétariennes de protéines. Un apport insuffisant en glycine est très préoccupant pour les végétariens et les végétaliens, car les concentrations de cet acide aminé sont généralement faibles dans les aliments végétaux.

 

Par ailleurs, consommer ces aliments peu riches en glycine peut entraîner un apport excessif en méthionine, un acide aminé qui diminue les stocks de glycine et peut potentiellement être toxique [21]. Un excès de méthionine a également été lié à de hauts niveaux d’homocystéine, qui est impliqué dans les anomalies du tube neural, la prééclampsie ou encore l’accouchement prématuré [22]. Les régimes alimentaires présentant un équilibre inapproprié en méthionine peuvent avoir des effets négatifs sur la fonction de reproduction à court terme et sur la physiologie à long terme de la progéniture. La dégradation de la méthionine inutilisée augmente la demande de glycine et peut provoquer une carence en glycine [2].

 

Parmi les sources alimentaires végétales, l'algue spiruline est l'une des meilleures [23].

Conclusion

La glycine est donc un acide aminé indispensable durant la grossesse et il est important de bien veiller à ses apports. Pour cela, n’hésitez pas à consommer du bouillon d’os, qui vous apportera du collagène, tout en étant réchauffant et réconfortant ! 

SHARE

FAQ

Quels sont les effets de la glycine ?

La glycine a de nombreux bienfaits, notamment pour la détoxification du corps, pour ses propriétés relaxantes et calmantes, mais également pour la synthèse de l’ADN. 

Quel complément quand on est enceinte ?

Le complément indispensable de la grossesse est la vitamine B9 sous forme active, méthylée : le 5-méthyltétrahydrofolate. 

Pourquoi consommer de la glycine ?

La glycine est essentielle voir même indispensable en fonction des périodes. Il est important d’avoir un bon apport pendant la grossesse où elle devient indispensable.