Glycine et grossesse : un acide aminé essentiel ?

Glycine et grossesse : quels sont les besoins ?

La glycine est utilisée pour la synthèse du glutathion, de l'hème (permettant entre autres le transport du fer), de la créatine (important pour les fibres musculaires), de l'acide nucléique (comme l’ADN) et de l'acide urique.

 

En outre, la glycine est un composant principal des acides biliaires et constitue un tiers des acides aminés du collagène, la protéine la plus abondante du corps humain. Il a été suggéré que la synthèse par le corps de la glycine est insuffisante pour répondre à la demande métabolique [1].  

 

La grossesse s'accompagne de changements dans les besoins en énergie et en nutriments en raison des profondes adaptations du corps et des taux élevés de synthèse des tissus.

Le corps ne synthétise pas suffisamment de glycine pendant la grossesse

Le corps a des besoins supplémentaires en glycine pendant la grossesse, si bien que d’après les études, la demande en glycine pendant la grossesse est telle qu’elle pourrait dépasser la capacité du corps à la synthétiser, ce qui rendrait la glycine “conditionnellement indispensable”[2]. Les études montrent que la synthèse de glycine, en particulier vers la fin de la grossesse, est bien insuffisante pour couvrir les besoins, rendant la glycine indispensable pendant cette période [3]. 

Sans apport supplémentaire, la production de glycine est insuffisante pour le foetus

L’étude précédente montre également que la synthèse de glycine est inadéquate pour subvenir aux besoins du fœtus en glycine. La production de glycine par le placenta ne constitue pas une source suffisante de glycine pour le foetus [4].

Le collagène et la gélatine sont les deux plus grandes sources de glycine. Le bouillon d’os est une source de choix pour sa composition en collagène, et donc en glycine. Mama poule, notre bouillon de poulet liquide, contient près de 6g de collagène naturel, directement assimilable par le corps !

Glycine et grossesse : quelle importance pour la mère et son bébé ?

La glycine est importante pour les futures mères notamment car votre utérus à terme contient 800% de collagène de plus que dans un état de non-grossesse, or nous savons que la glycine constitue un tiers du collagène [5]

La glycine diminue le risque d’arthrite chez la maman

Les changements physiologiques et hormonaux survenant pendant la grossesse augmentent le risque d’arthrite [6]. Or l'arthrite pendant la grossesse a été associée, entre autres, à un risque accru de prééclampsie et de césarienne [7]. La consommation de glycine permet d’augmenter la synthèse de collagène, ce qui permettrait d’aider à la régénération du cartilage et à renforcer les articulations ce qui limite le risque d’arthrite [8]. 

Elle est bénéfique pour la santé vasculaire du foetus

Le fœtus a besoin d’un apport important en glycine et un apport sous optimal peut avoir des conséquences sur son développement [10]. Par exemple, l'ajout de glycine à un régime faible en protéines peut inverser l'augmentation de la pression artérielle causée par cette alimentation [11].

 

Il semble que la glycine supplémentaire améliore la fonction vasculaire de la mère et de son enfant. Il a été suggéré que la mère nourrie avec un régime enrichi en glycine est mieux à même d'adapter son système vasculaire aux exigences de la grossesse, protégeant ainsi le fœtus d’éventuels problèmes cardio vasculaires causés par une restriction de l'apport sanguin utérin [10].

 

Cet effet de la glycine pourrait être dû au fait qu’elle fournit les groupes méthyles nécessaires à la synthèse du méthyl tétrahydrofolate (la forme active des folates) et détermine la disponibilité des folates méthylés. Cette reconstitution du pool de folates méthylés peut expliquer l'inversion de l'effet hypertenseur observé lorsque le régime est complété par de la glycine [12]. En outre, la glycine étant nécessaire à un certain nombre de voies métaboliques critiques, telles que la synthèse des protéines structurelles que sont le collagène et l'élastine, la perturbation de ces voies entraîne une altération de la formation d'élastine (protéine aux propriétés élastiques) dans l'aorte [13].

Un apport optimal en glycine pourrait diminuer le risque de prééclampsie

Les femmes avec une prééclampsie excrètent moins de glycine, ce qui suggère une demande accrue en glycine et/ou une faible réserve maternelle en glycine [14]. La glycine va avoir un effet protecteur contre le stress oxydant [13], un marqueur de la prééclampsie, et les études ont montré qu’elle permettait de diminuer la pression sanguine et le taux de sucre dans le sang [15].

 

Par ailleurs, un faible statut en glycine a été observé chez des enfants prématurés [16].

La glycine joue un rôle dans la synthèse de l’ADN du foetus

La glycine joue un rôle central dans la synthèse de la glutathion synthase. La glutathion synthase, qui est formée à partir de la cystéine, du glutamate et de la glycine, est la molécule non protéique intracellulaire la plus abondante et joue des rôles essentiels dans la protection contre le stress oxydatif et la régulation de la synthèse des protéines et de l'ADN cellulaire, particulièrement important en période de grossesse. La glycine joue donc un rôle dans la synthèse de l’ADN du fœtus. La choline, qui participe entre autres au métabolisme du groupe méthyle (réduction de l'homocystéine, impliqué dans les anomalies du tube neural), dépend en partie de la glycine pour son métabolisme [16].

 

Par conséquent, un apport optimal en choline et glycine est nécessaire pour le bon développement de votre bébé.

La glycine permet d’assurer la détoxification du corps

Le glutathion (formé à partir de la glycine) est impliqué dans la détoxification des composés xénobiotiques (comme les médicaments et les pesticides) et endogènes (toxines formées par le corps). Le glutathion facilite le transport des toxines à travers la membrane plasmique. De faibles niveaux de glutathion et/ou d'activité sont associés à une exposition chronique aux toxines chimiques, à l'exposition au cadmium et à des troubles neurodégénératifs [17].

 

L’élimination des toxines est particulièrement importante pour la santé maternelle et néonatale. Par exemple, l’exposition aux pesticides a été liée à un risque accru de diabète gestationnel [18] et va impacter le développement embryonnaire [19].

Bonus : La glycine a un effet calmant sur votre cerveau et pourrait vous aider à vous endormir et à rester endormi en abaissant votre température corporelle centrale [9].

Glycine et grossesse : quelle alimentation adopter ?

Les meilleures sources de glycine

 

La meilleure façon d'obtenir de la glycine dans le régime alimentaire est de consommer les tissus conjonctifs, la peau et les os des aliments d'origine animale, avec principalement :  
Du bouillon d'os comme Mama poule
De la viande cuite lentement (comme le rôti braisé et les ragoûts)
Du poulet avec la peau
Du collagène ou de la gélatine en poudre. La glycine est l’acide aminé le plus abondant du collagène marin [20]. Vous trouverez du collagène marin dans notre poudre Mamaload au bon goût de cacao cru !

 

Les ampoules sommeil Mama dreams : Mama dreams est à base de glycine, qui contribue notamment à un bon sommeil pour la maman ! Chaque dose journalière apporte 3g de glycine !

 

Toutes les viandes ne se valent pas

 

En revanche, la glycine est peu abondante dans les viandes maigres, la volaille sans la peau, les produits laitiers ou encore les sources végétariennes de protéines. Un apport insuffisant en glycine est très préoccupant pour les végétariens et les végétaliens, car les concentrations de cet acide aminé sont généralement faibles dans les aliments végétaux.

 

Par ailleurs, consommer ces aliments peu riches en glycine peut entraîner un apport excessif en méthionine, un acide aminé qui diminue les stocks de glycine et peut potentiellement être toxique [21]. Un excès de méthionine a également été lié à de hauts niveaux d’homocystéine, qui est impliqué dans les anomalies du tube neural, la prééclampsie ou encore l’accouchement prématuré [22]. Les régimes alimentaires présentant un équilibre inapproprié en méthionine peuvent avoir des effets négatifs sur la fonction de reproduction à court terme et sur la physiologie à long terme de la progéniture. La dégradation de la méthionine inutilisée augmente la demande de glycine et peut provoquer une carence en glycine [2].

 

Parmi les sources alimentaires végétales, l'algue spiruline est l'une des meilleures [23].

Conclusion

La glycine est donc un acide aminé indispensable durant la grossesse et il est important de bien veiller à ses apports. Pour cela, n’hésitez pas à consommer du bouillon d’os, qui vous apportera du collagène, tout en étant réchauffant et réconfortant ! 

NOS SOURCES

[1] Meléndez-Hevia, Enrique, Patricia De Paz-Lugo, Athel Cornish-Bowden, et María Luz Cárdenas. « A Weak Link in Metabolism: The Metabolic Capacity for Glycine Biosynthesis Does Not Satisfy the Need for Collagen Synthesis ». Journal of Biosciences 34, no 6 (décembre 2009): 853‑72.https://doi.org/10.1007/s12038-009-0100-9.

[2] Rees, William D., Fiona A. Wilson, et Christopher A. Maloney. « Sulfur Amino Acid Metabolism in Pregnancy: The Impact of Methionine in the Maternal Diet ». The Journal of Nutrition 136, no 6 Suppl (juin 2006): 1701S-1705S. https://doi.org/10.1093/jn/136.6.1701S.

[3] Rasmussen, Betina, Madeleine Ennis, Roger Dyer, Kenneth Lim, et Rajavel Elango. « Glycine, a Dispensable Amino Acid, Is Conditionally Indispensable in Late Stages of Human Pregnancy ». The Journal of nutrition 151 (16 septembre 2020). https://doi.org/10.1093/jn/nxaa263.

[4] Lewis, Rohan M., Keith M. Godfrey, Alan A. Jackson, Iain T. Cameron, et Mark A. Hanson. « Low Serine Hydroxymethyltransferase Activity in the Human Placenta Has Important Implications for Fetal Glycine Supply ». The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism 90, no 3 (mars 2005): 1594‑98. https://doi.org/10.1210/jc.2004-0317.

[5] Morrione, Thomas G., et Sam Seifter. « ALTERATION IN THE COLLAGEN CONTENT OF THE HUMAN UTERUS DURING PREGNANCY AND POST PARTUM INVOLUTION ». The Journal of Experimental Medicine 115, no 2 (31 janvier 1962): 357‑65.

[6] Jones, Daniel Lee, Matthew Truesdale Philippi, Travis Gardner Maak, et Stephen Kenji Aoki. « Progressive Osteoarthritis during Pregnancy Several Years Following Hip Arthroscopy for Femoroacetabular Impingement ». Journal of Orthopaedics 15, no 2 (1 juin 2018): 475‑79.https://doi.org/10.1016/j.jor.2018.03.033.

[7] Lin, Herng-Ching, Shu-Fen Chen, Hsiu-Chen Lin, et Yi-Hua Chen. « Increased Risk of Adverse Pregnancy Outcomes in Women with Rheumatoid Arthritis: A Nationwide Population-Based Study ». Annals of the Rheumatic Diseases 69, no 4 (1 avril 2010): 715‑17.https://doi.org/10.1136/ard.2008.105262.

[8] Paz-Lugo, Patricia de, José Antonio Lupiáñez, et Enrique Meléndez-Hevia. « High glycine concentration increases collagen synthesis by articular chondrocytes in vitro: acute glycine deficiency could be an important cause of osteoarthritis ». Amino Acids 50, no 10 (2018): 1357‑65.https://doi.org/10.1007/s00726-018-2611-x.

[9] Kawai, Nobuhiro, Noriaki Sakai, Masashi Okuro, Sachie Karakawa, Yosuke Tsuneyoshi, Noriko Kawasaki, Tomoko Takeda, Makoto Bannai, et Seiji Nishino. « The Sleep-Promoting and Hypothermic Effects of Glycine Are Mediated by NMDA Receptors in the Suprachiasmatic Nucleus ». Neuropsychopharmacology: Official Publication of the American College of Neuropsychopharmacology 40, no 6 (mai 2015): 1405‑16.https://doi.org/10.1038/npp.2014.326.

[10] Brawley, L, C Torrens, F W Anthony, S Itoh, T Wheeler, A A Jackson, G F Clough, L Poston, et M A Hanson. « Glycine rectifies vascular dysfunction induced by dietary protein imbalance during pregnancy ». The Journal of Physiology 554, no Pt 2 (15 janvier 2004): 497‑504.https://doi.org/10.1113/jphysiol.2003.052068.

[11] Jackson, Alan A., Rebecca L. Dunn, Michael C. Marchand, et Simon C. Langley-Evans. « Increased Systolic Blood Pressure in Rats Induced by a Maternal Low-Protein Diet Is Reversed by Dietary Supplementation with Glycine ». Clinical Science (London, England: 1979) 103, no 6 (décembre 2002): 633‑39. https://doi.org/10.1042/cs1030633.

[12] Rees, William D. « Manipulating the Sulfur Amino Acid Content of the Early Diet and Its Implications for Long-Term Health ». Proceedings of the Nutrition Society 61, no 1 (février 2002): 71‑77. https://doi.org/10.1079/PNS2001137.

[13] El Hafidi, Mohammed, Israel Pérez, et Guadalupe Baños. « Is Glycine Effective against Elevated Blood Pressure? » Current Opinion in Clinical Nutrition and Metabolic Care 9, no 1 (janvier 2006): 26‑31. https://doi.org/10.1097/01.mco.0000196143.72985.9a.

[14] Austdal, Marie, Ragnhild Bergene Skråstad, Astrid Solberg Gundersen, Rigmor Austgulen, Ann-Charlotte Iversen, et Tone Frost Bathen. « Metabolomic Biomarkers in Serum and Urine in Women with Preeclampsia ». PLoS ONE 9, no 3 (17 mars 2014): e91923.https://doi.org/10.1371/journal.pone.0091923.

[15] Gannon, Mary C., Jennifer A. Nuttall, et Frank Q. Nuttall. « The Metabolic Response to Ingested Glycine ». The American Journal of Clinical Nutrition 76, no 6 (décembre 2002): 1302‑7. https://doi.org/10.1093/ajcn/76.6.1302.

[16] Friesen, Russell W., Elizabeth M. Novak, David Hasman, et Sheila M. Innis. « Relationship of Dimethylglycine, Choline, and Betaine with Oxoproline in Plasma of Pregnant Women and Their Newborn Infants ». The Journal of Nutrition 137, no 12 (décembre 2007): 2641‑46.https://doi.org/10.1093/jn/137.12.2641.

[17] Pizzorno, Joseph. « Glutathione! » Integrative Medicine: A Clinician’s Journal 13, no 1 (février 2014): 8‑12.

[18] Saldana, Tina M., Olga Basso, Jane A. Hoppin, Donna D. Baird, Charles Knott, Aaron Blair, Michael C.R. Alavanja, et Dale P. Sandler. 2007. « Pesticide Exposure and Self-Reported Gestational Diabetes Mellitus in the Agricultural Health Study ». Diabetes care 30 (3): 529‑34.https://doi.org/10.2337/dc06-1832.

[19] Paganelli, Alejandra, Victoria Gnazzo, Helena Acosta, Silvia L. López, et Andrés E. Carrasco. 2010. « Glyphosate-Based Herbicides Produce Teratogenic Effects on Vertebrates by Impairing Retinoic Acid Signaling ». Chemical Research in Toxicology 23 (10): 1586‑95.https://doi.org/10.1021/tx1001749.

[20] Lin, Bing, Feng Zhang, Yongchao Yu, Qinghao Jiang, Zhaofeng Zhang, Junbo Wang, et Yong li. « Marine collagen peptides protect against early alcoholic liver injury in rats ». The British journal of nutrition 107 (7 septembre 2011): 1160‑66. https://doi.org/10.1017/S0007114511004211.

[21] Meakins, Tracey S., Chandarika Persaud, et Alan A. Jackson. « Dietary Supplementation with L-Methionine Impairs the Utilization of Urea-Nitrogen and Increases 5-L-Oxoprolinuria in Normal Women Consuming a Low Protein Diet ». The Journal of Nutrition 128, no 4 (1 octobre 1998): 720‑27. https://doi.org/10.1093/jn/128.4.720.

[22] Dasarathy, Jaividhya, Lourdes L Gruca, Carole Bennett, Prabhu S Parimi, Clarita Duenas, Susan Marczewski, Julie L Fierro, et Satish C Kalhan. « Methionine metabolism in human pregnancy123 ». The American Journal of Clinical Nutrition 91, no 2 (février 2010): 357‑65.https://doi.org/10.3945/ajcn.2009.28457.

[23] Liestianty, Deasy, Indah Rodianawati, Rugaiyah Arfah, Asma Assa, Patimah, Sundari Sundari, et Muliadi Muliadi. « Nutritional analysis of spirulina sp to promote as superfood candidate ». IOP Conference Series: Materials Science and Engineering 509 (3 mai 2019): 012031.https://doi.org/10.1088/1757-899X/509/1/012031.

Produits recommandés

POURQUOI CE PRODUIT ?

Pour faire le plein de glycine, on opte pour le bouillon Mama poule ou notre poudre au collagène Mamaload  avec un bon goût chocolat. Nous avons sélectionner un collagène marin hydrolisé de haute qualité dont les études ont montré qu'il peut prévenir l’apparition des vergetures et améliorer la fermeté de la peau !
Mama poule

Mama poule

Votre allié lors de la grossesse mais aussi en postpartum, pour un moment nutritif, réconfortant et reminéralisant. Profitez, vous l’avez bien mérité.
Une portion de bouillon contient près de 6g de collagène naturel, directement assimilable par le corps. On le fabrique avec amour, après des heures et des heures de cuisson, pour garder tous les nutriments présents.

Votre allié lors de la grossesse mais aussi en postpartum, pour un moment nutritif, réconfortant et reminéralisant. Profitez, vous l’avez bien mérité.
Une portion de bouillon contient près de 6g de collagène naturel, directement assimilable par le corps. On le fabrique avec amour, après des heures et des heures de cuisson, pour garder tous les nutriments présents.

Votre allié lors de la grossesse mais aussi en postpartum, pour un moment nutritif, réconfortant et reminéralisant. Profitez, vous l’avez bien mérité.
Une portion de bouillon contient près de 6g de collagène naturel, directement assimilable par le corps. On le fabrique avec amour, après des heures et des heures de cuisson, pour garder tous les nutriments présents.

Votre allié lors de la grossesse mais aussi en postpartum, pour un moment nutritif, réconfortant et reminéralisant. Profitez, vous l’avez bien mérité.
Une portion de bouillon contient près de 6g de collagène naturel, directement assimilable par le corps. On le fabrique avec amour, après des heures et des heures de cuisson, pour garder tous les nutriments présents.

44€

SHARE

LA JOLLY NEWSLETTER

RECEVEZ DES NEWS À CROQUER

FAQ

Quels sont les effets de la glycine ?

La glycine a de nombreux bienfaits, notamment pour la détoxification du corps, pour ses propriétés relaxantes et calmantes, mais également pour la synthèse de l’ADN. 

Quel complément quand on est enceinte ?

Le complément indispensable de la grossesse est la vitamine B9 sous forme active, méthylée : le 5-méthyltétrahydrofolate. 

Pourquoi consommer de la glycine ?

La glycine est essentielle voir même indispensable en fonction des périodes. Il est important d’avoir un bon apport pendant la grossesse où elle devient indispensable.