logo
cart

27/04/2022

Milk Blues, ou la dépression post sevrage

Il est fréquent d’entendre que le sevrage est compliqué pour le bébé (refus de prendre le biberon, pleurs …) mais qu’en est-il pour la maman ? Pourquoi n’évoque-t-on jamais ce sujet ? Quels sont les symptômes que l’on peut retrouver chez les mamans ?

Take care mama

Comme le baby blues, le milk blues peut être dû à la chute des hormones, ce qui est normal.

Quelques conseils

Demander de l’aide Et surtout, prenez soin de vous !

Dites nous tout

Est-ce que vous avez eu un milk blues ?

oui
non

Le Milk Blues ou dépression post sevrage, un sujet tabou

Ce sujet est peu évoqué. Pourtant de nombreuses femmes parlent d’une période chargée en fatigue, tristesse, culpabilité voire évoquent un véritable deuil. Les mots utilisés sont très durs.

Dans certains cas, les femmes font face à une véritable dépression post sevrage nécessitant un suivi. Mais pourquoi ne parle-t-on quasiment jamais de ce sujet ? Nous connaissons tous le BABY BLUES, et le MILK BLUES alors, pourquoi personne n’en parle ?

Ce sujet paraît comme tabou. Les femmes elles-mêmes n'osent pas en parler. Pourquoi ? Par peur d’être jugées, qu’on leur dise que c’est un comportement égoïste …

Quelles explications à la dépression post sevrage ?

La dépression post sevrage n’est que très peu, voire pas du tout, décrite dans la littérature scientifique. Il y a quelques explications médicales qui permettent de comprendre cet état.

Chute des hormones

collapse

Retour de couche

collapse

Un nouvel équilibre à trouver

collapse

Un sevrage contraint

collapse

Quels conseils pour limiter la dépression post sevrage ?

Cela peut paraître évident, mais plus le sevrage se fera en douceur, mieux ce sera pour le bébé mais aussi pour la maman que ce soit pour son corps ou son mental.

Nous le répétons souvent, mais il faut aussi prendre soin de soi. Apprendre à s’écouter et demander de l’aide si on en ressent le besoin, que ce soit auprès de son entourage ou de professionnels médicaux.

Ne pas céder à la pression sociale ou de l’entourage si on souhaite continuer à allaiter son bébé. Se faire aider pour faire en sorte que cela soit possible. N’oubliez pas que des conseillères en lactation IBCLC peuvent vous aider et vous accompagner !

Il faut aussi faire attention en cas de sevrage voulu par la maman ou de sevrage naturel car on peut toutefois retrouver certains de ces symptômes. Mamans, écoutez vous !

Share

Comment accepter la fin de l'allaitement ?

collapse

Comment savoir si c'est la fin de l'allaitement ?

collapse

Comment éviter les engorgements pendant le sevrage ?

collapse

Sur le même thème