Take care mama

Ces symptômes peuvent être tout à fait normaux ! Ne vous inquiétez pas, c’est transitoire. Demandez de l’aide si cela persiste. 

Le saviez vous ?

Pendant la grossesse : 9 fois plus de progestérone et 8 fois plus d’oestrogènes. 
Une fois le placenta retiré à la naissance, les taux de progestérone et d'œstrogènes chutent brutalement et reviennent à la normale en 2 à 4 jours. 

Les symptômes bizarres du post partum : quels sont-ils ?

Une des explications principalement à l’apparition de ces symptômes en post partum est que pendant la grossesse, on observe une augmentation progressive des hormones, avec 9 fois plus de progestérone et 8 fois plus d’oestrogènes. Une fois le placenta retiré à la naissance, les taux de progestérone et d'œstrogènes chutent et reviennent à la normale en 2 à 4 jours[1]. Ces changements hormonaux peuvent avoir quelques conséquences.

Les sueurs nocturnes

Un des symptômes du post partum est les sueurs nocturnes ! Plus de 10% des femmes vont avoir des sueurs nocturnes pendant le premier mois du post partum[2].


L’organisme se débarrasse de l’excès de liquide retenu par la grossesse et lié aux changements hormonaux. Ces fluctuations hormonales et/ou le manque d'œstrogènes sont considérés comme des facteurs clés favorisant l'apparition de bouffées de chaleur[3]. De plus, l’intraveineuse pendant le travail peut augmenter les sueurs nocturnes en raison de l’excès de liquide.

Que faire pour limiter le phénomène ?

Dormez sur une serviette et portez un pyjama léger en fibres naturelles.
Prévoyez un change pour les deux pendant la nuit.
Diminuez la température de la chambre.
Hydratez-vous bien.

Demandez de l’aide si…

Vous avez de la fièvre et des frissons, ou si vous présentez d'autres symptômes inexpliqués tels qu'une perte de poids, car cela pourrait être le signe d'une autre affection sous-jacente (problème de thyroïde, infection, anxiété, etc).
Vous vous inquiétez car les sueurs persistent au-delà de deux semaines suivant l’accouchement.

La perte de cheveux

La perte de cheveux est un des symptômes du post partum assez fréquent. Le taux élevé d’œstrogènes pendant la grossesse empêche les cheveux de tomber à leur rythme normal. La chute rapide du taux d’œstrogènes après l’accouchement déclenche la chute de ces cheveux accumulés, avec un pic généralement autour des quatre mois post-partum.

Que faire pour limiter le phénomène ?

On ne peut pas empêcher les cheveux de tomber en post partum, c’est un phénomène normal. Vous perdez les cheveux que vous avez accumulés pendant votre grossesse. Cependant, vous pouvez agir pour booster la pousse de nouveaux !


Le collagène favorise la repousse des cheveux. Un apport complémentaire en biotine peut aussi s’avérer utile si vous présentez une carence.
 

Adoptez une alimentation riche en nutriments et en oméga 3.

Demandez de l’aide si…

Bien que courante et normale, la chute de cheveux peut être le signe d’un dysfonctionnement de la thyroïde, d’une fatigue surrénale ou d’une anémie. Contactez votre médecin si vous avez des inquiétudes.

L’odeur corporelle

Les modifications de l’odeur corporel après l’accouchement sont principalement liées au changement rapide des niveaux hormonaux après la naissance. On pense également que l’odeur corporelle aide les bébés à reconnaître leur mère, ce qui est particulièrement vrai pour les nourrissons allaités[4]. Pour favoriser ce phénomène, utilisez des produits de toilette naturels sans parfum.

Que faire pour limiter le phénomène ?

Veillez à vous hydrater régulièrement, surtout si vous allaitez.

Demandez de l’aide si...

Vous remarquez une odeur étrange dans vos lochies ou lorsque vous urinez.

Le baby-blues

Le baby blues est un état transitoire survenant entre le deuxième et le cinquième jour après l’accouchement, avec un pic au troisième jour. Il dure en général entre quatre et sept jours, et peut parfois être réduit à vingt-quatre heures. Ce changement d’humeur est dû à la chute des taux d’oestrogènes et de progestérones après l’accouchement.


Les chiffres[5] indiquent qu’entre 60 et 80% des femmes vont connaître un baby blues qui survient entre le deuxième et cinquième jour après l’accouchement, et dure en général entre 4 et 7 jours, et parfois seulement 24h.
 

Il se caractérise par une alternance de tristesse, d’anxiété, d’irritabilité et de sautes d’humeur imprévisibles.

Que faire pour limiter le phénomène ?

Le remède le plus efficace contre le baby-blues est l’accompagnement et la compréhension des proches. Sachez également que ces sentiments sont normaux et temporaires.
Vous pouvez également consommer du magnésium et de la vitamine B6 qui vous aideront à équilibrer vos hormones.

Demandez de l’aide si…

Les symptômes ne doivent pas persister plus de deux semaines. Le cas échéant, veuillez en informer votre médecin car cela peut se traduire par une dépression post partum.

Des contractions pendant l’allaitement

Il est possible d’avoir des contractions pendant que vous allaitez votre bébé[6]. La stimulation des mamelons pendant l'allaitement entraîne la libération dans le sang d'une hormone appelée ocytocine. Cette hormone provoque la contraction de tous les muscles lisses et aide votre utérus à retrouver sa forme et sa taille d'avant la grossesse[7]. Ces contractions contribuent également à réduire la perte de sang post-partum. Ainsi, même si vous êtes mal à l'aise, ces crampes aident votre corps à guérir.

Que faire pour limiter le phénomène ?

Vous pouvez prendre des médicaments pour limiter les douleurs et soulager les contractions.

Demandez de l’aide si…

Contactez votre médecin si les analgésiques de base ne soulagent pas l'inconfort de ces contractions.

Equilibrez vos hormones avec Pink balance


Pink balance, une délicieuse poudre aux fruits rouges pour l’équilibre hormonal et compatible allaitement. Elle contient du maca et du shatavari, traditionnellement utilisés pour l’équilibre hormonal et elle est riche en vitamines du groupe B, très intéressantes pour les hormones. En équilibrant vos hormones, elle peut vous aider à diminuer ces symptômes. 

Les yeux injectés de sang ou gonflés

Les yeux injectés de sang après l'accouchement sont dus à l'éclatement des minuscules capillaires, ou vaisseaux sanguins, de vos yeux lorsque vous poussez pendant le travail et l'accouchement. Ils vont commencer à guérir immédiatement et devraient disparaître complètement en une ou deux semaines.

Que faire pour limiter le phénomène ?

Appliquez des compresses froides sur vos yeux pendant 10 minutes plusieurs fois par jour.

Demandez de l’aide si...

Vous avez des problèmes de vision. Une vision floue ou une perte de vision peut être un signe de prééclampsie post-partum (ce qui est dû à une augmentation de la pression sanguine)[8]. Contactez immédiatement votre médecin si votre vue n'est pas normale.
Si vos yeux injectés de sang ne disparaissent pas au bout de quelques semaines, si vous avez des bleus ou des capillaires éclatés sur d'autres parties de votre corps, appelez votre médecin pour vous assurer qu'il ne s'agit pas d'un signe plus grave (conséquence d’un diabète gestationnel, etc).

SHARE

LA JOLLY NEWSLETTER

RECEVEZ DES NEWS À CROQUER

FAQ

Comment savoir si on est en dépression post-partum ?

Si les symptômes associés au baby blues, comme une tristesse inexpliquée, des pleurs, un épuisement, un sentiment de mal être commencent à s’installer, n’hésitez pas à aller consulter ! 

Est-ce que je peux faire du sport après l’accouchement ?

En général, vous pouvez commencer à faire de l'exercice quelques jours après l'accouchement, ou dès que vous vous sentez prête. Pour les femmes ayant eu une césarienne ou d'autres complications, il faut se tourner vers un professionnel de santé pour avoir son feu vert.

Quelle est la durée du post-partum ?

La médecine occidentale considère le post-partum comme une période de 6 semaines. Il faut normaliser le fait que la transformation complète en maternité se déroule sur plusieurs mois, voire plusieurs années. S'attendre à "rebondir" pour redevenir "normale" après cette magique période de 6 semaines, c'est se fixer des attentes irréalistes.