MYTHE

Boire plus d’eau n’augmente pas le volume de lait produit ! 

Take care mama

Votre organisme puisera dans vos réserves pour assurer un bon apport en eau dans le lait maternel pour votre bébé. Si vous ne buvez pas assez, c’est votre corps qui en pâtira le premier. 

Hydratation et allaitement : quelle importance ?

Pendant la période de l'allaitement, l'hydratation devient particulièrement importante, étant donné que la production de lait maternel augmente de façon considérable les pertes en eau de la mère.

Quel est le rôle de l’eau dans l’organisme ?

Le corps humain est constitué majoritairement d’eau. La part en eau varie en fonction de l’âge et des individus.

L’eau joue un rôle primordial dans notre organisme, permettant notamment de transporter les nutriments aux cellules, d’éliminer les déchets, et de maintenir le corps à la bonne température.

Nous perdons chaque jour entre 2 et 2,5l d’eau et il faut constamment compenser cette perte. Il est ainsi nécessaire de trouver de l’eau grâce à l’alimentation, et de boire de l’eau en complément.

Pendant la grossesse et l’allaitement, le corps subit de nombreuses modifications, notre équilibre hydrique évolue et il faut ainsi adapter sa consommation en eau.

Quels sont les besoins en eau pendant l’allaitement ?

Contrairement à certaines croyances, boire plus que de raison n’augmentera pas la production de lait maternel, et se restreindre lors d'une période de sevrage ne diminuera pas la production de lait. Les données scientifiques montrent invariablement que ni l'augmentation ni la restriction de la quantité de liquides consommée n'affectaient le volume de lait produit. Une étude a analysé les différences sur les femmes entre des périodes où elles buvaient 50% de plus que leur soif, et 50% de moins. Il n’a été constaté aucune différence significative sur leur lactation[1]. 

Il faut à tout moment maintenir un apport hydrique correspondant aux besoins, sans excès dans un sens ou dans l’autre.

 

En plus des pertes d’eau classique (transpiration, urines, activité physique…), d’autres pertes s’ajoutent pendant l’allaitement.

Lait maternel

Le lait maternel est constitué d’environ 87% d’eau. La production moyenne est de 800 ml de lait par jour pour nourrir son bébé. (A noter que la quantité de lait produite dépend de l’âge du bébé, de s’il est allaité exclusivement ou non, du nombre de bébés allaités…).

Irrigation des tissus

Par ailleurs, un volume d’eau complémentaire est nécessaire pour l’irrigation veineuse et artérielle des tissus mammaires.

Pour les besoins de la maman

Les besoins en eau sont ainsi augmentés pendant l’allaitement, et cela explique que les mamans allaitantes aient souvent si soif ! Si la maman ne boit pas assez d’eau, il n’y a pas de risque pour le nourrisson qui reçoit ce qu’il faut. Cela se fait au détriment de la mère, qui peut souffrir de certains maux liés à l’apport hydrique insuffisant.

Comment bien s’hydrater pendant l’allaitement ?

Pendant l’allaitement, il est important d’avoir un bon apport hydrique, à travers l’alimentation et l’apport en boisson (eau).

Du point de vue de l’alimentation, la maman allaitante doit manger équilibré, consommer de nombreux fruits et légumes et éviter les produits trop gras et sucrés.

Côté boisson, il faut privilégier l’eau, les tisanes et éviter les boissons sucrées.

Quelle eau choisir pendant mon allaitement ?

Pendant l’allaitement, vous pouvez tout à fait consommer de l’eau de robinet en France. Les mamans inquiètes peuvent demander les résultats d’analyse de l’eau en mairie. Vous pouvez également utiliser des dispositifs permettant de filtrer l’eau. 

Pour les mamans allaitantes préférant une eau en bouteille, il est préférable de consommer de l’eau faiblement minéralisée (comme Mont Roucous) qui évitera la rétention d’eau et limitera la surcharge rénale pour la future maman.

Allaitement et besoin en eau de bébé

En temps de forte chaleur, on se met en mode open bar, et on propose souvent le sein à son bébé.

Un bébé exclusivement allaité n’a absolument pas besoin d’être complémenté en eau, voir notre article sur le sujet.

En conclusion

Pendant l’allaitement, la maman a besoin d’un apport en eau plus important, de l’ordre de 700 ml/jour.

La maman allaitante doit veiller à boire de l’eau tout au long de la journée pour combler ces besoins complémentaires. Le nourrisson reçoit les nutriments et l'eau dont il a besoin, parfois au détriment de la mère, et la quantité de lait produite est fonction de la demande de l'enfant.

Veillez à écouter votre soif et vous aurez de bonnes chances de maintenir un équilibre hydrique.

POURQUOI CE PRODUIT ?

La tisane permet de maintenir une bonne hydratation, en été comme en hiver. Mama Time a l’avantage de s’infuser aussi bien à chaud qu’à froid ce qui amène un panel de recettes possible. Elle contient de la pomme et du carvi, un galactogène qui booste la lactation.

Profitez de 10% de remise en vous inscrivant à notre newsletter.

SHARE

LA JOLLY NEWSLETTER

RECEVEZ DES NEWS À CROQUER

FAQ

Est-ce que l'allaitement déshydrate ?

Les besoins en eau augmentent pendant l’allaitement, donc si on ne boit pas assez on s’expose à un risque de déshydratation. Faites attention notamment en cas de chaleur, ou même en hiver, car les radiateurs et ventilateurs déshydratent. 

Pourquoi boire de l'eau pendant l'allaitement ?

L’eau est importante pour vos propres besoins mais également pour votre bébé. Le lait maternel est composé à 87% d’eau, votre corps va puiser dans vos réserves pour satisfaire les besoins de bébé. 

Quelle eau est conseillée de boire quand on allaite ?

Favorisez les eaux faiblement minéralisées. Pour l’eau du robinet, elle est consommable en France. Si vous êtes inquiètes à cause de résidus comme des perturbateurs endocriniens, vous pouvez utiliser des filtres à eau.