Livraison offerte à partir de 70 euros en France et 100 euros en Belgique et Luxembourg

logo
cart

06/05/2022

Le chou rouge lacto fermenté

Introduire dans votre alimentation des aliments riches en probiotiques comme les légumes lacto-fermentés est une excellente façon de favoriser un système digestif sain avec une grande variété de bactéries.

Notre corps contient plus de bactéries que de cellules humaines. Nous avons des milliards de bactéries principalement situées dans notre intestin qu’on appelle le microbiote. Ces bactéries effectuent des tâches essentielles pour nous maintenir en bonne santé.

Entre autres, elles régulent notre transit, renforcent notre système immunitaire (70% du système immunitaires se loge dans l’intestin), détoxifient notre corps des toxines et des métaux lourds, préviennent les inflammations, affectent notre poids en influençant la façon dont les différents aliments sont digérés dans notre corps et agissent même sur nos pensées et nos émotions.

En effet, 90% de la sérotonine, l’hormone du bien-être, est produite dans l’intestin, un déséquilibre au niveau du microbiote intestinal entraine des troubles psychiques comme le stress, la dépression, l’anxiété, les troubles de l’humeur…

Pendant la grossesse, il est important de promouvoir une flore vaginale saine. Les bébés naissent avec un tube digestif stérile et l’exposition à la flore vaginale de la mère est leur première exposition aux bactéries dont leurs systèmes seront colonisés, une flore vaginale saine aide le système immunitaire du bébé à bien démarrer. Également, les bébés reçoivent de bonnes bactéries par le biais du lait maternel.

Introduire dans votre alimentation des aliments riches en probiotiques comme les légumes lacto-fermentés est une excellente façon de favoriser un système digestif sain avec une grande variété de bactéries.

J’adore utiliser le chou rouge car il est très rapide à préparer et c’est un légume qu’on ne mange pas assez. Il est pourtant délicieux et excellent pour la santé car il a des vertus anti-oxydantes et détoxifiantes. La fermentation permet en plus de décupler les vitamines présentes dans le chou rouge ce qui fait du chou lacto-fermenté un super aliment !

Ingrédients

1 chou rouge bio d’environ 1 kg rincé sous l’eau rapidement et coupé en 4 Sel de Guérande ou sel rose de l’Himalaya (un sel non iodé et sans additifs)

Recette

Dans un grand saladier, râper le chou finement à l’aide d’une mandoline.

Peser le chou râper et ajouter 1g de sel pour 100g de chou (pour 1 kg de chou, ajouter 10g sel).

Mélanger à la main et masser le chou et le sel 10 à 15 minutes pour faire suer le légume. Quand vous pressez le chou entre vos mains et que de l’eau sort du chou, il est prêt à mettre en bocal.

Dans un grand bocal à joint propre (inutile de le stériliser), bien tasser le chou dans sa saumure à l’aide du dos de la main ou le dos d’une louche (ne pas remplir le bocal jusqu’en haut car la fermentation fera augmenter le volume du chou, laisser un bord de 2cm au-dessus de la saumure) puis fermer le bocal. Le chou doit être bien tassé et aucun morceau ne doit se trouver sur la paroi du bocal.

Laisser le bocal 1 semaine dans la pièce la plus chaude de la maison puis à température ambiante à l’abri de la lumière pendant 2 à 3 semaines. Après ouverture, le conserver au frigo. Utiliser à chaque fois une fourchette propre dans le bocal et bien retasser le chou avant de le remettre au frigo.

Vous pouvez déguster le chou lacto-fermenté sur des tartines salées (avocat, houmous, tartare d’algues..), sur un œuf mollet, dans une salade, ou pour accompagner un plat. Le but est d’introduire 1 à 2 cas de chou lacto-fermenté dans vos repas 3 à 4 fois par semaine. N’hésitez pas à en proposer à vos enfants et/ou ajouter quelques cuillères à café de la saumure dans les plats de vos bébés dès 8 mois.

Variante : Vous pouvez utiliser cette même technique : 1g de sel pour 100g de légume avec des carottes râpées, du fenouil ou du chou blanc finement émincés à la mandoline et même faire un mélange de plusieurs légumes.

Conseil : Les légumes lacto-fermentés peuvent être consommés en toute sécurité pendant la grossesse et l’allaitement car les bonnes bactéries qui se développent au cours de la fermentation produisent de l’acide lactique qui va acidifier le milieu à un niveau de ph tellement bas que les bactéries pathogènes (qui rendent un aliment impropre à la consommation) ne peuvent pas se développer. En ouvrant le bocal, le légume doit avoir une couleur vive, une odeur acide, agréable et aucune trace de moisissure. Pendant la fermentation, les bactéries vont relâcher du CO2 ce qui peut provoquer des petites bulles ou de la mousse qui peuvent ressortir du bocal.

A propos de Laila Bel

Je suis une coach santé pour les mamans pressées. Je suis diplômée d’une école de nutrition basée à New York (IIN), dans laquelle j’ai étudié plus de 100 théories alimentaires, auprès de 85 des plus grands experts mondiaux en matière de santé, bien-être et de coaching dont Deepak Chopra, Mark Hyman, Dan Buettner, Gabrielle Bernstein, David Wolfe, Arianna Huffington… Mon rôle est d’accompagner les mamans à prendre soin d’elles à travers l’alimentation, le bien-être et le développement personnel.

son guide culinaire https://www.lailabel.com/produit/guide-culinaire-parents-presses/

Son instagram : @laila.bel

Share

Sur le même thème