Frais de port offerts à partir de 70€ en France métropolitaine et 100€ en Belgique et Luxembourg

logo
cart

08/06/2022

Comment booster naturellement son immunité ?

Dans cette période, avec les virus qui trainent, on se demande toutes ce que l’on peut faire pour booster son immunité, naturellement. On vous donne quelques pistes pour être en pleine santé !

Le saviez-vous ?

Notre organisme garde ainsi en mémoire les bactéries et les virus qu’il a déjà rencontrés. Un adulte aurait en mémoire entre 1 et 100 Milliards d’antigènes différents !

Take care mama

Une alimentation trop riche en graisses saturées ou en sucres raffinés fatigue l’organisme. On limite donc les plats en sauce, les fast-foods, les charcuteries, les plats industriels. On évite les sucres raffinés, privilégiant les sucres lents à IG bas.

Dites nous tout

Est-ce que vous tombez souvent malade ?

Non et je me supplémente !
Non et j’ai une bonne hygiène de vie !
Oui assez régulièrement…

Comment fonctionne notre système immunitaire ?

Il faut distinguer l’immunité innée de l’immunité adaptative (ou acquise).

L’immunité innée

L’immunité innée est une réponse immunitaire non spécifique, qui agit sans immunisation préalable. C’est la première ligne de défense vis-à-vis des agents infectieux. Elle est mise en jeu immédiatement et est fonctionnelle en 4 jours.

Plusieurs mécanismes de défense sont mis en place :

Les premières barrières sont la peau et les muqueuses.

collapse

Une fois la peau et les muqueuses franchies, l’inflammation est la seconde barrière que les micro-organismes rencontrent.

collapse

La fièvre est un autre mécanisme de défense, qui permet d’accélérer les défenses immunitaires et de ralentir la multiplication des agents pathogènes.

L’immunité acquise

Contrairement à l’immunité innée, l’immunité acquise est spécifique de l’agent pathogène qui l’a induite dans le passé.

On parle d’immunité acquise car elle passe par la reconnaissance de l’agent pathogène. Les acteurs de l’immunité acquise sont les lymphocytes B et T.

L'immunité acquise utilise deux types d'immunités :

A médiation cellulaire

collapse

A médiation humorale

collapse

Il n’est cependant pas possible de parler de ces deux types de réponse immunitaire de manière totalement indépendante. Les cellules participent à l’initiation des réponses par les anticorps, ceux-ci étant le maillon essentiel dans certaines réactions à médiation cellulaire.

Il existe des lymphocytes T et B dits à mémoire. Ces derniers gardent le souvenir d'un agent pathogène. Si cet agent infecte une nouvelle fois l'organisme, la réponse engendrée sera beaucoup plus rapide. C'est sur cette propriété du système immunitaire que sont basés les vaccins.

Notre organisme garde ainsi en mémoire les bactéries et les virus qu’il a déjà rencontrés. Un adulte aurait en mémoire entre 1 et 100 Milliards d’antigènes différents !

Comment booster notre système immunitaire ?

Booster son système immunitaire n’est pas une chose facile, car c’est tout un système qu’il faut booster, pas seulement les cellules, mais également des organes lymphoïdes comme la moelle osseuse (qui produit les différents globules blancs) ou d’autres organes secondaires comme les ganglions qui permettent de “piéger” les agents pathogènes et de les détruire.

Plus notre système immunitaire est fort, plus nous sommes protégés contre les infections ! Voici quelques conseils simples pour aider notre système immunitaire :

  • Avoir une alimentation équilibrée et saine en consommant beaucoup de fruits et de légumes
  • Ne pas fumer
  • Boire suffisamment
  • Faire de l’exercice physique
  • Dormir suffisamment
  • Limiter l’alcool
  • Limiter le stress (le stress entraîne la libération de cortisol, qui a un impact négatif sur les défenses immunitaires)
  • Bien aérer les pièces 10 minutes par jour, car les atmosphères confinées et peu ventilées favorisent la prolifération des microorganismes.
  • Sans oublier de se laver les mains fréquemment !

Est-ce que le froid a un impact sur l’immunité ?

On ne tombe pas malade à cause du froid contrairement à l’expression “prendre froid”. En revanche, il peut être responsable d’un affaiblissement des défenses.

Le froid demande un plus gros effort de régulation pour se maintenir la température à 37 degrés. Les muqueuses nasales transfèrent à cet air froid de l’eau à la température du corps (d’où le nez qui coule !), provoquant un assèchement du mucus, barrière physique importante face aux agents pathogènes. D’autre part, les cellules de notre système immunitaire circulent moins vite avec le froid, ce qui peut ralentir la réponse immunitaire.

Enfin la plupart des virus respiratoires sont entourés d’une coque protectrice (enveloppe graisseuse) sensible à la température (elle est d’autant plus résistante que l’air est froid alors que si elle est exposée à la chaleur, elle se désagrège tuant le virus). C’est pourquoi les virus respiratoires prolifèrent davantage en hiver qu’en été.

Comment agir sur l’immunité avec l’alimentation ?

Avec le froid nous avons tendance à manger plus gras et sucré, mais une alimentation trop riche en graisses saturées ou en sucres raffinés fatiguera encore plus l’organisme. On limite donc les plats en sauce, les fast-foods, les charcuteries, les plats industriels. On évite les sucres raffinés, privilégiant les sucres lents à IG bas.

Vitamine A

collapse

Vitamine C

collapse

Zinc

collapse

Les probiotiques

collapse

La vitamine D

collapse

Quels sont les “super aliments” et les plantes qui pourraient booster l’immunité ?

L’ail

collapse

Les baies de sureau noir

collapse

La propolis

collapse

Vous pouvez également consulter un naturopathe pour vous proposer une approche personnelle pour vous aider naturellement à renforcer votre système immunitaire.

Share

Comment augmenter sa défense immunitaire ?

collapse

Quels sont les aliments qui renforcent le système immunitaire ?

collapse

Comment savoir si mon système immunitaire est faible ?

collapse

Sur le même thème