Frais de port offerts à partir de 70€ en France métropolitaine et 100€ en Belgique et Luxembourg

logo
cart

27/04/2022

La tisane d'allaitement pour stimuler la production de lait

Depuis longtemps, les mamans ont cherché des façons naturelles et efficaces pour stimuler et augmenter leur production de lait. Les tisanes d'allaitement sont des options naturelles pour donner un petit coup de boost à votre lactation, si votre allaitement est bien en place par ailleurs.

Take care mama

Toutes les tisanes d’allaitement ne sont pas adaptées à toutes les mamans ! Certaines sont déconseillées en cas de diabète ou d’hypoglycémie. Faites-vous accompagner si besoin.

Le saviez-vous ?

En plus d’avoir des propriétés galactogènes, le fenugrec soutiendrait le métabolisme et favoriserait le rétablissement après l'accouchement !

Quelques conseils

Une tisane d’allaitement n’est pas magique, il faut d’abord : Mettre bébé au sein régulièrement Etre patiente et ne pas regarder sa montre quand bébé tète Se faire accompagner d’une IBCLC Les galactogènes ne sont pas indispensables pour allaiter

Dites nous tout

Avez-vous pris une tisane d’allaitement ?

Oui j’en ai pris.
Oui et c’est Mama Time !
Non pas besoin.

Qu'est ce que la tisane d’allaitement ?

On distingue deux types de tisanes d’allaitement: – celles permettant d’apaiser les coliques du bébé, – et celles destinées à stimuler la production de lait maternel, grâce à l’utilisation de plantes galactogènes.

Les tisanes assurent une bonne hydratation et aident au quotidien pour favoriser la lactation.

Rien de magique cependant dans les tisanes. Elles ne pourront jamais remplacer une alimentation saine et équilibrée. Il faut également une mise au sein à la demande de votre bébé, sans regarder la montre.

Quelle est la composition de la tisane allaitement ?

On y trouve généralement des plantes galactogènes (qui stimulent la lactation).

L’anis vert

collapse

Le carvi

collapse

Fenouil

collapse

Fenugrec

collapse

Galéga

collapse

Verveine

collapse

Bien sûr, les tisanes d’allaitement intègrent souvent d’autres plantes non galactogènes (thym, orange, menthe, framboise…) pour masquer leur goût parfois un peu fort et médicinal.

Quelle tisane d'allaitement pour stimuler la production de lait ?

Bien choisir sa tisane

Les tisanes d'allaitement sont plébiscitées par les mamans et leurs sages-femmes depuis des générations. Une étude récente au Canada et en Suisse a montré que presque toutes les conseillères en allaitement utilisent des aliments galactogènes dans leur pratique.

Les plantes galactogènes ont aussi l’avantage d’avoir pas ou très peu d’effet secondaires.

Il est cependant bon de s’appuyer sur les conseils d’un spécialiste en la matière : un herboriste par exemple, car la consommation de certaines d’entre elles est déconseillée dans des pathologies comme le diabète ou l’hypoglycémie.

Parmi les plantes galactogènes les plus connues et utilisées pour soutenir l’allaitement, on trouve le fenugrec, utilisé depuis l’antiquité pour ses vertus galactogènes et permettant un bon rétablissement après l’accouchement.

Le fenugrec est cependant à éviter pour les femmes enceintes (car il provoquerait des contractions utérines), et doit être utilisé avec prudence chez les diabétiques. À discuter avec votre médecin si c’est le cas.

Le carvi est une autre plante utilisée traditionnellement dans les tisanes.

Vous pouvez acheter votre tisane d’allaitement dans le commerce. Nous vous conseillons de la choisir bio. Si vous êtes d’humeur créative, vous pouvez composer vous même votre propre tisane, en vous rendant chez un herboriste et en achetant des plantes en vrac (bio si possible).

Les aliments galactogènes

Avec l’accouchement et l’expulsion du placenta, le taux de progestérone chute pour laisser libre cours à une production lactée abondante.

Dans cette première phase, ce sont surtout les hormones qui entrent en jeu par le biais d’interactions avec l’hypothalamus et l’hypophyse (notamment la fameuse prolactine). On parle de lactation endocrine.

Dans un deuxième temps, le taux de prolactine baisse, mais la lactation est maintenue par des mécanismes locaux (on appelle ça la lactation autocrine). C’est l’action locale et efficace de drainage des seins qui permet d’entretenir la sécrétion lactée.

En d’autres termes, si les seins ne sont pas stimulés régulièrement et de façon suffisamment efficace, la production lactée diminue. D’où l’importance de mettre souvent son bébé au sein et sans regarder la montre.

Quand les utiliser ?

Ce que dit la Leche League : “L’utilisation de galactogogues devrait être réservée aux situations dans lesquelles une évaluation soigneuse n’a pas retrouvé de cause que l’on pourrait traiter (...), et lorsqu’une augmentation de la fréquence des tétées et/ou de l’expression du lait n’a pas permis d’obtenir un résultat”.

AKA Call your IBCLC first ! Votre Consultante en lactation saura vous indiquer ce qu’il est bon de mettre en place pour booster votre lactation.

Utiles dans des situations spécifiques

Dans le cadre de bonnes pratiques d’allaitement, les plantes et autres aliments galactogènes peuvent donc être des super alliés dans les périodes difficiles, comme :

– En cas de grosse fatigue ou de stress, pour booster la lactation,

– Lors de la reprise du travail qui engendre aussi une diminution des tétés ou des tirages de lait,

– Au moment des poussées de croissance du bébé, vers 3 semaines, 6 semaines, 3 mois et 6 mois, où ses besoins augmentent et où il demande le sein plus souvent (les fameux “marathons” au sein),

– Lors de la prise de contraceptifs hormonaux, qui peuvent avoir pour effet secondaire de diminuer la production de lait,

– Enfin, des situations spécifiques comme de relactation, allaitement d’un enfant adopté, mère ou bébé malade peuvent nécessiter le recours à des galactogènes. Ces contextes spécifiques justifient un accompagnement spécialisé.

Comment peut-elle aider pour apaiser les coliques de bébé ?

Les coliques du bébé sont très fréquentes et sont souvent dues à une immaturité du tube digestif. Si vous n'êtes pas concernées, vous avez bien de la chance !

Certaines plantes comme le fenouil ou la verveine ont un effet calmant sur l’estomac. Consommées en tisanes, certains de leurs principes actifs pourraient se retrouver dans le lait maternel et soulager les coliques, gaz et autres maux de ventre de bébé. Les tisanes d’allaitement peuvent donc être de vraies alliées en cas de coliques intenses.

Il est par ailleurs conseillé de diminuer la consommation de produits laitiers si les coliques persistent.

Quel effet de la tisane allaitement sur l’hydratation ?

Vous pouvez consommer des tisanes tout au long de la journée (1-3 tasses par jour). Pendant l'allaitement, les besoins en eau augmentent, de l'ordre de 700 ml/jour. Le lait maternel est composé à environ 87% d'eau.

Si la maman ne boit pas assez d’eau, il n’y a pas de risque pour le nourrisson qui reçoit ce qu’il faut. Cela se fait au détriment de la mère, qui peut souffrir de certains maux liés à l’apport en eau insuffisant.

Les données scientifiques montrent invariablement que ni l’augmentation ni la restriction de la quantité de liquides consommée n’affectaient le volume de lait produit.

Pour plus d'info sur l'hydratation et l'allaitement, consulter notre article là-dessus

Notre tisane d’allaitement Mama Time

Nous avons imaginé avec l’Infuseur la première infusion d’allaitement pensée comme une respiration, une invitation au voyage pour se faire plaisir ou faire plaisir. La tisane d’allaitement dont on rêvait.

Enfin un mélange riche en plantes favorisant la lactation qui réconcilie sensorialité et bienfaits. Avec des morceaux de pomme, du carvi, du fenouil, de l’anis, citronnelle, basilic, cumin et de la verveine. Et toujours 100% Bio, 100% Naturelle et fabriquée en France.

Une recette délicieuse pour toutes les mamans allaitantes ou celles qui souhaitent juste renouer avec leur propre rythme le temps d’une pause !

Pour conclure sur les tisanes d’allaitement

Les tisanes d’allaitement, grâce à leur plantes galactogènes, peuvent permettre de favoriser la lactation, si votre allaitement est bien en place par ailleurs. Et elles ont l’avantage d’inciter à boire davantage.

Elles ne dispensent cependant pas de bonnes pratiques d’allaitement comme la mise au sein fréquente et à la demande, une tétée efficace et une bonne alimentation. N’oubliez pas qu’une maman qui allaite a aussi besoin de 500 kcal en plus par jour par rapport à ce qu’elle consommait avant sa grossesse.

Take time for you mama !

Share

Quelle tisane pendant l'allaitement ?

collapse

Quand prendre la tisane d'allaitement ?

collapse

Est-ce que les tisanes d'allaitement marchent ?

collapse

Sur le même thème