Livraison offerte à partir de 70 euros en France et 100 euros en Belgique et Luxembourg

logo
cart

27/04/2022

Les effets de la péridurale sur l'allaitement maternel

Le taux de péridurale en France est parmi les plus élevé et concerne 77% des accouchements par voie basse. Les études montrent que parmi les 26% de femmes souhaitant accoucher sans péridurale, au final 52% d’entre elles y ont recours [1]. Pour en savoir plus sur les impacts de la péridurale sur l’accouchement, allez voir notre article sur le sujet.

PERIDURALE :

Elle favorise : L’utilisation d’ocytocine de synthèse Un accouchement vaginal instrumental Une seconde phase de travail plus longue

FACTS :

La péridurale peut impacter l’allaitement mais ce n’est pas le seul facteur. Diminuer sa douleur avec la péridurale peut être bénéfique pour l’allaitement.

Dites nous tout

Et vous, avez-vous eu une péridurale ?

Oui et je n’ai pas pu allaiter…
Oui et j’ai réussi à allaiter !
Non pas besoin !

Péridurale et allaitement, que disent les études ?

Une revue a analysé 23 études scientifiques sur l’effet de la péridurale sur l’allaitement [2]. Ils ont comparé l’allaitement de femmes ayant eu une péridurale à celles n’en ayant pas eu et les résultats sont controversés.

Les études qui ne montrent pas d’effet

Parmi ces 23 études, 11 ont révélé que la péridurale n'était pas impliquée dans des résultats négatifs sur l'allaitement.

Pas d’effet sur une étude de 56 nouveaux-nés

collapse

Pas d’effet sur l’allaitement sur 1054 femmes

collapse

Des études montrent des effets négatifs

Cependant, 12 études parmi les 23 ont trouvé des effets négatifs de l'analgésie péridurale sur l'allaitement.

Une étude fiable montre des effets négatifs sur la neurologie de l’enfant et l’allaitement

collapse

Une étude sur 1280 femmes montre un risque d’arrêt de l’allaitement

collapse

Comment expliquer les résultats controversés sur la péridurale et l’allaitement ?

Les études comportent des biais :

La prise d’autres médicaments

collapse

L’utilisation d’ocytocine de synthèse

collapse

Un accouchement vaginal instrumental

collapse

Une fatigue liée au travail

collapse

La volonté initiale de ne pas avoir de péridurale

collapse
Le soutien est un facteur négligé mais pourtant très important.

Les études qui montrent une diminution de la durée de l’allaitement pour les femmes ayant eu une péridurale regardent les résultats à 6 semaines voire 6 mois. Or après la sortie de l'hôpital, de nombreux nouveaux facteurs peuvent venir troubler le tableau de la réussite de l'allaitement, par exemple le manque de soutien social, la présence de frères et sœurs, ou la nécessité pour la mère de reprendre le travail.

De nombreuses études n'ont pas pris en compte d'autres facteurs susceptibles d'influencer la réussite de l'allaitement, tels que les pratiques hospitalières en matière de soutien à l'allaitement, la disponibilité de lait infantile et le moment de l'initiation de l'allaitement après l'accouchement.

Un environnement hospitalier fortement favorable à l'allaitement (par exemple, le recours à des consultants en lactation) peut être en mesure de compenser, au moins partiellement, les effets négatifs potentiels de la péridurale sur l'allaitement.

La péridurale peut favoriser l’allaitement dans certains cas

Le stress physiologique écrasant subi par la mère pendant le travail peut causer un stress physiologique au fœtus, ce qui peut retarder l'initiation de l'allaitement du nourrisson à la naissance [14]. La péridurale préserve la réponse bénéfique du fœtus au stress du travail et inverse les changements physiologiques et biochimiques négatifs de la mère pendant le travail [15]. De fait, la péridurale peut exercer une influence positive sur l'allaitement.

D'autre part, pour les personnes qui n'ont pas recours à la péridurale, il est possible que, si la douleur du travail est intense et n'est pas prise en charge de manière appropriée, la douleur de la mère dépasse sa capacité à y faire face, ce qui entraîne une souffrance potentielle. La souffrance pourrait alors entraîner des problèmes pendant le travail et le post-partum, ce qui pourrait rendre l'allaitement plus difficile pour la mère.

Conclusion

En résumé, les résultats de la recherche sur ce sujet sont très controversés. Les péridurales sont des outils très efficaces de gestion de la douleur pendant le travail, et de nombreux facteurs peuvent affecter la réussite de l'allaitement. Il est possible que la péridurale soit l'un de ces facteurs, de façon directe si la dose est élevée, ou de façon indirecte en augmentant les accouchements instrumentaux, l’administration d’ocytocine de synthèse, la durée du travail, etc.

Il est probable que les soignants puissent annuler l'effet négatif potentiel de la péridurale sur l'allaitement en apportant un soutien important à la mère et au bébé. Par exemple, en fournissant un soutien très intensif à l'allaitement, un contact immédiat peau à peau, un temps non perturbé pour la première séance d'allaitement et un soutien de la part de consultants en lactation certifiés.

Sources

collapse

Share

Quels sont les inconvénients de la péridurale ?

collapse

Pourquoi ne pas prendre la péridurale ?

collapse

Comment accoucher sans douleur sans péridurale ?

collapse

Sur le même thème