-20% sur une sélection de produits grossesse avec le code PREGNANCYWEEK et un cadeau surprise jusqu'à ce soir minuit dans toutes vos commandes de 60€ et plus !

logo
cart

27/04/2022

Le lait maternel : comment impacte l'alimentation ?

Le lait humain est composé de nutriments nécessaires pour la croissance de votre bébé mais également de molécules bioactives qui protègent entre autres contre les infections et les inflammations. Votre lait est toujours nourrissant et sa composition est globalement fixe. Elle contient toujours les nutriments essentiels pour votre bébé. Pour en savoir plus sur la composition du lait, retrouvez notre article sur le sujet. En revanche, la concentration en certains nutriments peut varier en fonction de l’apport maternel, tandis que d’autres resteront stables au détriment des réserves corporelles de la mère. Nous avons fait le point sur les nutriments dépendants ou non des apports alimentaires. Pour en savoir plus sur l’alimentation générale, retrouvez notre article “Peut-on manger de tout quand on allaite ? Mythes et réalités de l’alimentation durant l’allaitement”.

STATS :

Les besoins en vitamines A, B6 et C, en iode et en zinc augmentent de plus de 50 % pour les mamans allaitantes.

MYTHE :

Le lait maternel n’est pas nourrissant. Le lait maternel est pollué.

FACT :

Une alimentation variée et équilibrée vous permettra de satisfaire vos besoins et ceux de votre bébé pour la plupart des composés !

Quels sont les besoins nutritionnels des mères allaitantes ?

Les besoins en vitamines A, B6 et C, en iode et en zinc augmentent de plus de 50 % pour les mamans allaitantes. Cependant, il se trouve que la lactation pourrait protéger contre la carence en fer de la mère, ce qui serait dû au fait que l’allaitement prolonge la période d’aménorrhée [1].

Quels sont les composés stables indépendamment des apports alimentaires ?

Certains composés vont être stables indépendamment des apports alimentaires de la maman. Cela signifie que votre corps va puiser dans les réserves pour assurer un apport adéquat au nourrisson.

Les protéines

collapse

Les glucides

collapse

Le cholestérol

collapse

La plupart des minéraux

collapse

Les vitamines E et K

collapse

Les folates (vitamine B9)

collapse

Quels composés varient en fonction des apports maternels ?

La quantité d’acides gras polyinsaturés à longue chaine

collapse

La qualité des graisses, avec le DHA

collapse

Les vitamines A, D, C et les vitamines du groupe B

collapse

L’iode et le sélénium

collapse

Et les polluants dans le lait maternel ?

Parmi les polluants, on peut citer la dioxine, le mercure, le DDT (insecticides) ou les PCB (polychlorobiphényles), des substances chimiques utilisées dans la construction, maintenant interdites car très toxiques mais qui persistent dans l’environnement à cause de leur très lente décomposition naturelle. Les polluants sont présents partout autour de nous, aussi bien dans la nourriture que nous mangeons que dans l’air et certains produits.

Certaines femmes auront des taux plus élevés de polluants, notamment les femmes qui en sont à leur premier enfant, les fumeuses, celles consommant des boissons alcoolisées de façon régulière, celle ayant un indice de masse corporel plus élevé (car les polluants sont stockés au niveau des graisses) et enfin les femmes plus âgées [19].

Certains polluants peuvent se retrouver dans le lait maternel par le biais des adipocytes (cellules graisseuses) où ils sont stockés. Les variations de poids corporel peuvent favoriser ces transferts car les graisses vont être mobilisées. Le taux de ces polluants va baisser tout au long de la lactation.

Le facteur majeur qui impacte le taux de contamination du lait maternel en dioxines est l’alimentation qui va être la source de plus de 90 % des dioxines retrouvés dans l’organisme. On les retrouve en particulier dans les viandes riches en graisses, les poissons gras ou encore certains produits laitiers [20].

Mais les bienfaits du lait maternel surpassent cependant les potentiels transferts de polluants. Les recherches des dernières années montrent que même légèrement pollué, le lait maternel reste de loin le meilleur choix pour les bébés !! Et le meilleur pour notre planète déjà bien polluée.

Pour en savoir plus, allez voir notre article “Le lait maternel est-il pollué?”.

Conclusion

La concentration en certains nutriments peut varier en fonction de l’apport maternel, notamment en ce qui concerne les graisses et certaines vitamines et minéraux ; tandis que d’autres resteront stables (protéines, glucides, et la plupart des minéraux) et ce parfois au détriment des réserves corporelles de la mère, comme avec les folates.

Votre lait sera toujours adapté pour votre bébé, pas de panique en ce qui concerne les polluants. Ils peuvent se retrouver dans le lait mais ses bienfaits surpassent toujours une éventuelle contamination.

Sources

collapse

Share

Quel aliment favorise le lait maternel ?

collapse

Quels sont les aliments à éviter quand on allaite ?

collapse

Puis-je boire du lait en allaitant ?

collapse

Sur le même thème