Take care mama

Si vous ne voulez pas allaiter, c’est votre choix ! Essayez de l’anticiper dès votre grossesse si possible pour vous y préparer. 

Quelques conseils

Ne pas trop stimuler ses seins
Veiller à ne pas vous retrouver avec des seins engorgés et les assouplir en exprimant un peu de lait au besoin
Essayez les aliments anti galactogènes

Médicaments

Ils ne sont plus prescrits automatiquement sauf dans certains cas (mort in utero, etc) car ils ont des effets secondaires non négligeables. 

Comment arrêter la montée de lait ?

Qu’est-ce que la montée de lait ?

La « montée de lait » est un processus physiologique, intervenant entre le deuxième et le cinquième jour après la naissance de votre enfant. Il est déclenché par la chute des hormones placentaires juste après l’accouchement. Il peut s’accompagner de seins durs, gonflés et douloureux. La montée de lait interviendra même si vous avez décidé de ne pas allaiter votre bébé, parce qu’au même titre que la délivrance du placenta, c’est un processus physiologique qui survient dans le post partum chez toutes les mères.

Comment stopper la montée de lait naturellement ?

Afin de stopper la montée de lait et de réduire les douleurs associées, plusieurs règles sont à suivre pendant les premiers jours qui suivent l’accouchement.

 

En premier lieu, vous pouvez songer à vous faire aider par une consultante en lactation IBCLC. Ce sont les expertes de l’allaitement, et il va de soi qu’elles sont là aussi pour vous soutenir dans des situations comme l’arrêt de la montée de lait ou le sevrage et vous éviter d’éventuelles complications.

Ne pas mettre bébé au sein

Certaines mamans font le choix de ne donner que le colostrum à leur bébé. Ce liquide jaune et épais, riche en nutriments est très bénéfique pour lui. Il est, produit dans les premiers jours qui suivent l’accouchement. Elles peuvent alors donner le sein en direct ou bien lui offrir leur colostrum au bébé en le recueillant dans une petite cuillère. Par la suite, elles pourront ne pas donner le sein, ou même changer d’avis et décider de donner quelques tétées çà et là. On le sait, plus le bébé tète et plus on produit de lait. A l’inverse, moins le bébé tète et moins le corps est amené à répondre à ses besoins en assurant la quantité de lait adéquate. En raison d’une moindre stimulation, les seins vont petit à petit comprendre qu’il n’y a pas lieu de lancer une lactation abondante.

Drainer les seins ne veut pas dire trop stimuler

Vos seins sont susceptibles de subir une plus grande pression si vous ne les drainez pas fréquemment ni efficacement, exprimez alors juste ce qu’il faut de lait pour les garder souples. Votre corps a prévu de produire du lait et son extraction raisonnée ne va pas l’amener à produire trop de lait mais vous évitera des douleurs certaines. Lorsque vous prenez une douche, massez vos seins doucement, avec un jet d’eau chaude. La chaleur de l’eau favorisera l’écoulement du lait.

Faites attention aux engorgements

Un engorgement peut survenir en raison d’un afflux sanguin plus important corrélé à une plus grande production de prolactine. Le système s'emballe en quelque sorte et vos seins deviennent chauds, brillants et durs comme de la pierre. Pour éviter qu’un engorgement ne dégénère, il convient de faire s’écouler suffisamment de lait pour que les seins restent souples et ce,régulièrement. Plusieurs personnes affirment qu’en procédant ainsi, vous risquez de trop stimuler votre lactation. Gardez à l’esprit que quoi qu’il arrive, votre corps ne va pas arrêter de produire spontanément. Et plutôt que de laisser le lait stagner, il est toujours préférable de lui permettre de s’écouler. Vous ne stimulerez pas trop, soyez sans crainte. Vous vous éviterez en revanche une sévère complication.

Faites un cataplasme d’argile humide

Si vous en avez la possibilité, faites une pâte d’argile molle et appliquez-la en couche épaisse (un demi centimètre) sur le sein. Maintenez-la en place au moyen de film alimentaire et veillez à changer ce cataplasme avant qu’il ne sèche. Rincez sous la douche et renouvelez l’expérience aussi souvent que vous ressentirez le besoin d’avoir les seins souples.

Placez une élégante feuille de chou dans votre soutien gorge

Le chou est connu pour ses propriétés astringentes. Et lorsque vous avez les seins engorgés, vous cherchez un moyen d’activer votre circulation sanguine. Vous pouvez  placer des feuilles de chou vert préalablement congelées directement sur votre poitrine dans votre soutien-gorge, et les changer dès qu’elles sont flétries. C’est un remède de grands-mères mais de nombreuses femmes disent que ça marche !

Vous pouvez également essayer les aliments anti-galactogènes. Certains aliments sont connus pour faire baisser la lactation. Parmi ceux-ci, on compte le persil, la sauge, ou la menthe. En consommer quelques brins pourrait ne pas suffire. En ce qui concerne le persil, des mères rapportent qu’il agit lorsqu’il est utilisé en cataplasme après être passé rapidement à la vapeur ; la sauge sera bue en décoction tout comme la menthe poivrée. Ressentir une gêne est hélas courant, mais si celle-ci se transforme en douleur qui ne cède pas, il sera bon de demander l’avis d’un consultant en lactation IBCLC.

Si toutefois vous avez encore des douleurs, ne vous inquiétez pas, elles ne dureront que quelques jours. Si elles devaient persister et vous gêner dans votre relation quotidienne avec votre enfant, n’hésitez pas à demander des conseils à votre gynécologue ou à votre sage-femme. 

 

Pour en savoir plus sur les solutions naturelles pour stopper sa montée de lait, allez voir notre article sur le sujet. 

Peut-on stopper la montée de lait avec des médicaments ?

Il est recommandé d’utiliser au maximum les méthodes naturelles pour stopper la montée de lait. Il est cependant possible d’obtenir une prescription pour un médicament permettant d’arrêter la lactation. Ces médicaments sont délivrés de manière exceptionnelle sur ordonnance en France. Ils sont maintenant prescrits pour des cas spécifiques, comme par exemple la mort in utero du fœtus. Jusqu’à présent, le médicament le plus fréquemment prescrit était la Bromocriptine. Cependant, depuis 2013, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) recommande la plus grande prudence quant à sa prescription car il peut avoir des effets secondaires indésirables (cardiovasculaires et/ou neurologiques).

 

Vous pouvez en revanche facilement, et après avis médical, demander des médicaments du type anti-douleurs ou anti-inflammatoires si vos seins sont très douloureux. Si de la fièvre apparaît, consultez sans plus tarder, cela peut être le signe d’une mastite.

Pour conclure

Anticipez dès votre grossesse. Parlez-en aux professionnels qui vous entourent et suivez les règles simples listées ci-dessus pendant les premiers jours qui suivent votre accouchement pour arrêter au mieux la montée de lait ! Vous serez alors plus sereine et pourrez profiter au maximum de votre bébé, que vous ayez opté pour l’allaitement ou non !

SHARE

FAQ

Comment arrêter la montée de lait naturellement ?

Vous pouvez essayer les aliments anti galactogènes (qui freinent naturellement la montée de lait), comme la sauge. Attention : si vous voulez diminuer votre production de lait en vue d’un sevrage et que vous continuez d’allaiter, n’utilisez pas la sauge. Elle contient du camphre, de la thuyone et des cétones terpéniques qui sont considérés comme des composés pouvant induire des effets toxiques sur le nouveau-né.

Quand s'arrêtent les montées de lait sans allaitement ?

Après l’accouchement, si vous n’allaitez pas vous pouvez continuer à avoir des montées de lait même sans stimulation de vos seins. Elles vont mettre plusieurs jours avant de s’arrêter. 

Comment calmer la douleur d'une montée de lait ?

Il est parfois conseillé, comme remède de grand-mère, d’utiliser du chou vert pour assouplir les seins en cas d'engorgement. Pour cela, il suffit de s’appliquer des feuilles de chou (sortant du frigo ou non) sur la poitrine.